Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LA « VOIX DE LA RUSSIE » — LAUREATE DU PRIX NATIONAL DANS LA NOMINATION « RUNET AU-DELA DU « RU »

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Le site de la radio la « Voix de la Russie » est devenu lauréat du prix national « Runet – 2008 ». Dans la nomination « Runet au-del du « Ru » il a été le meilleur parmi ceux, orientés vers des internautes étrangers.

    Le site de la radio la « Voix de la Russie » est devenu lauréat du prix national « Runet – 2008 ». Dans la nomination « Runet au-delà du « Ru » il a été le meilleur parmi ceux, orientés vers des internautes étrangers. Il s’agit du prix national dans la sphère des technologies de pointe et de l’Internet.
    La première question qu’on pose toujours en s’intéressant à tel ou tel autre site porte sur le nombre des visites journalières. Certes, il y a des dessins curieux, des possibilités multimédias qui attirent, mais l’orientation vers un groupe déterminé d’usagers prévaut. Et là la « Voix de la Russie » propose un vaste champ d’activités. L’information qu’on trouve sur le site de la compagnie de radio intéresse tous ceux qui souhaitent être au courant des événements dans le monde. A part des Russes, ce sont des étrangers qui veulent savoir des détails sur la vie en Russie et sa vision des problèmes globaux. Tout le contenu est accessible en 33 langues. Et pour ceux qui entendent apprendre le russe – il y a des leçons virtuelles. « On ne trouvera pas, probablement, ailleurs une telle quantité d’information diversifiée », dit le président de la compagnie publique de radiodiffusion vers l’étranger la « Voix de la Russie » Andreï Bystritski.
    Une ressource comme la «Voix de la Russie » est un phénomène utile et extrêmement important. Bien peu sont en mesure de créer un site aussi multilingue. Il permet ainsi à des gens de différents pays et groupes ethniques d’apprendre beaucoup sur le monde qu’ils habitent, sur la Russie, la politique, la culture et l’économie. En outre, le site offre aux visiteurs nos produits multimédia. Et l’évolution vers le développement précisément des multimédias revêt une signification clé pour notre radio.
    La base sur laquelle la ressource Internet s’est développée – la radio la «Voix de la Russie » — est unique. Au fil des années de son fonctionnement la compagnie de radiodiffusion s’est acquis un auditoire dans plus de cent pays. Depuis quelque temps s’y sont ajoutés des millions de compatriotes restés dans l’espace postsoviétique après la désintégration de l’URSS. A part de l’information, le site leur propose la possibilité de communiquer avec les auteurs du portail, mais aussi entre eux. Ces temps-ci une grande attention va aux contacts interactifs avec l’auditoire, des lignes spéciales sont organisées sur des problèmes d’actualité de la Russie et du monde, ainsi que des sondages et des discussions. Cette année nous proposons aussi un canal interactif SMS, dont les abonnés reçoivent de brefs messages et peuvent envoyer leurs suggestions sur le site. « Nous continuerons de rechercher des procédés originaux et intéressants nouveaux, nous ne pourrons pas nous en passer », a dit encore Andreï Bystritski :
    Nous avons à effectuer une percée du côté des multimédias, de l’essor de tous les services. Donner à nos auditeurs la possibilité de contacter les uns les autres. Notre site doit devenir un médiateur, un centre d’attraction pour tous ceux et celles qui s’intéressent à la Russie, ainsi qu’aux problèmes mondiaux. L’essentiel de nos efforts doit, à mon avis, permettre d’en augmenter la compétence et l’attrait.
    Le portail de la « Voix de la Russie » existe sur Internet depuis déjà 12 ans. A ce jour c’est l’unique radio en Russie à diffuser en ligne en 17 langues, à placer de l’information en 33 langues, et on pourrait faire mieux. Le prix national oblige, et notre compagnie de radiodiffusion cherchera à rendre son site meilleur, et le Runet au-delà du « Ru » — d’un accès encore plus facile.


    Lire aussi:

    Une ville hôte du Mondial 2018 acquerra des tablettes pour les spectateurs du tournoi
    Un partenaire de Sputnik aux USA se voit obligé de s’enregistrer comme agent étranger
    Un second partenaire de Sputnik aux USA menacé de recevoir le statut d’agent étranger
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik