Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LE SYSTÈME DE SECURITE DE LA RUSSIE DEVIENT INDEPENDANT DE LA CONJONCTURE POLITIQUE

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Le système de sécurité de la Russie devient indépendant des radars étrangers. Ceux de Moukatchevo et de Sébastopol en Ukraine sont aujourd’hui démantelés.

    Le système de sécurité de la Russie devient indépendant des radars étrangers. Ceux de Moukatchevo et de Sébastopol en Ukraine sont aujourd’hui démantelés.
    Les radars de Moukatchevo et de Sébastopol ont été construits du temps de l’Union soviétique. La Russie les a pris en location sous la forme d’un bail après la désintégration de l’URSS. Les informations des radars arrivaient au point de commande central qui était subordonné aux forces spatiales de la Russie. L’armée russe a toutefois été obligée de renoncer aux radars ukrainiens.
    Les causes en sont assez banales. L’armée russe ne pouvait plus se confier à l’information parvenue de Moukatchevo et de Sebastopol. Faute de modernisation par l’Ukraine, les radars sont devenus obsolètes au point que des images parasites étaient souvent passées pour les lancements de missiles. Par ailleurs, l’armée russe s’est dotée ces dernières années des radars de la nouvelle génération, plus compacts et puissants, dont les capacités dépassent largement celles des radars ukrainiens. Une nouvelle station radar a récemment été déployée au Sud de la Russie. Voici le commentaire de Vladimir Evseev, expert de l’Institut d’économie globale et de relations internationales :
    La Russie a construit une nouvelle station radar moderne et plus économique. Elle a été déployée à Armavir. Elle couvre complètement le champ contrôlé auparavant par les radars ukrainiens.
    Autrement dit, le radar déployé à Armavir permettra de résoudre le problème de la protection du Sud de la Russie contre une attaque de missiles.
    Il y avait en plus des raisons politiques pour que les militaires russes renoncent à l’utilisation des radars ukrainiens. Il n’est un secret que le président Viktor Iyouschenko et son gouvernement ont l’intention d’adhérer à l’Otan. L’Alliance nord-atlantique l’encourage dans une certaine mesure. Dans ces circonstances, on peut présumer qu’à un moment donné, les radars de Moukatchevo et de Sebastopol pourraient viser la Russie. Les autorités russes se doit de compter avec cela.


    Lire aussi:

    Aucun missile ne lui échappe: ce que l'on sait du nouveau radar mobile russe
    De nouveaux radars finalisent le réseau d’alerte anti-missile russe
    La Chine lance des essais de son radar omnivoyant
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik