Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LA RUSSIE A BESOIN D’UNE SOCIETE CIVILE FORTE ET INFLUENTE

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    La Russie a besoin d’une société civile forte et influente. Vladimir Loukine, chargé de la protection des droits humains en Russie. La Douma, chambre basse du parlement russes, a récemment renouvelé son mandat d’ombudsman. V. Loukine occupe ce poste depuis 2004.

    La Russie a besoin d’une société civile forte et influente. Vladimir Loukine, chargé de la protection des droits humains en Russie. La Douma, chambre basse du parlement russes, a récemment renouvelé son mandat d’ombudsman.
    V. Loukine occupe ce poste depuis 2004. Originaire d’Omsk et âgé de 71 ans, il est docteur es sciences historiques. Au début des années 1990, V. Loukine était nommé ambassadeur de la Russie aux USA. De 1999 à 2003, il a été élu plus d’une fois député de la Douma et vice-président. Il est connu aussi comme cofondateur du parti libéral « Iabloko ».
    Donc, notre 1ère question pour V. Loukine : qu’avez-vous réalisé en tant qu’ombudsman au cours de 5 dernières années?
    A mon avis, le fait que les gens savent beaucoup plus sur l’institut d’ombudsman est la réalisation la plus importante. Je dois noter que ce n’est pas inutile. Par ailleurs, le nombre d’ombudsmans régionaux est passé au cours des 5 années de 27 à 48. C’est déjà un progrès notable même s’il n’y en a pas encore dans chaque région. Nous pouvons agir ensemble dans bien des régions en vue de régler les problèmes des droits humains.
    V. Loukine a noté que les plaintes concernent deux aspects des droits humains. C’est l’arbitraire des organes judiciaires à l’égard des citoyens, à commencer par le premier contact jusqu’à la libération et la réhabilitation. Le second aspect est d’ordre social sous toutes ses formes: salaires, pensions de retraite, logement, service médical. Ce sont des problèmes majeurs.
    Dîtes, s.v.p., que fait-il faire pour que les relations entre l’homme, la société et le pouvoir se développent d’une manière plus stable et efficace?
    Les gens doivent écouter mieux les uns les autres et ne pas s’imaginer qu’il savent les seuls la vérité et que les autres sont naïfs et ne comprennent rien. Cela concerne tant l’Etat que ses opposants. Il est une coutume chez, comme quoi, si l’homme a raison, c’est 100 pour 100. Il fait figure de sain, de prou. Mais s’il a tort, on le traite quasi d’agent de toutes les forces ennemies. Nous manquons de tolérance. Je tâche de l’expliquer à l’opinion et aux autorités.
    Notre dernière question pour V. Loukine : peut-on dire que la société civile existe déjà en Russie?
    Je pense qu’elle existe depuis toujours, même à l’époque de l’Union soviétique. Il est à savoir comment elle se comporte et si elle est engagée. Notre société civile est faible pour le moment. Alors qu’elle devrait être forte et influente. Qu’elle contrebalance le pouvoir. Lorsque L’opposition recourt à des moyens extrémistes radicaux, c’est mal aussi. L’intérêt pour la coopération doit être réciproque.
    C’était l’interview que nous accordée l’ombudsman de la Russie Vladimir Loukine.


    Lire aussi:

    La femme du Président syrien transmet des cadeaux à la Russie
    Nouveau président en Corée du Sud: à quels changements la Russie doit-elle s'attendre?
    Dopage: comment la Russie a réagi au retrait des accusations de McLaren
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik