Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    MEDVEDEV : IL FAUT DES EFFORTS COLLECTIFS POUR PERFECTIONNER LE SYSTEME DE SECURITE EUROPENNE

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    La Russie est satisfaite de la réaction des partenaires à son initiative, concernant la mise au point du nouveau traité de sécurité européenne, a déclaré aujourd’hui le président Dmitri Medvedev en recevant les lettres de créance des ambassadeurs de plusieurs pays.

    La Russie est satisfaite de la réaction des partenaires à son initiative, concernant la mise au point du nouveau traité de sécurité européenne, a déclaré aujourd’hui le président Dmitri Medvedev en recevant les lettres de créance des ambassadeurs de plusieurs pays.
    Rappelons que la mise au point du nouveau traité contraignant de sécurité euro atlantique a été initiée par Dmitri Medvedev à Berlin le 4 juin 2OO8. Le respect de la souveraineté, de l’intégrité territoriale et de l’indépendance politique des Etats, le non-recours à la force et les garanties de sécurité égale pour tous en sont les dispositions essentielles. Aucun pays, aucune organisation internationale ne peuvent avoir de droits exclusifs au maintien de la paix et de la stabilité en Europe. Moscou appelle à utiliser tous les terrains de discussion aussi bien dans le cadre des structures inter étatiques comme l’OSCE, le dialogue Russie-U et le Conseil Russie-OTAN que des organisations non-gouvernementales. En outre, la Russie estime qu’il est nécessaire d’établir des paramètres de base du contrôle des armements et de suffisance raisonnable dans la construction militaire.
    Intervenant aujourd’hui au Kremlin, le président Medvedev a insisté une nouvelle fois sur l’importance de coordonner les efforts de l’ensemble de la communauté mondiale pour former une nouvelle architecture de sécurité sur le continent européen :
    Pour créer un système plus parfait de sécurité européenne il faut des efforts collectifs coordonnés. Nul n’ignore que le système actuel de sécurité européenne a démontré à plusieurs reprises sa faiblesse sur certaines questions. C’est pourquoi, dans le souci de préserver la paix et la stabilité sur l’espace euro-atlantique, la Russie a proposé de conclure un Traité de sécurité européenne. Nous sommes satisfaits de la réaction des partenaires à notre proposition et les invitons à en poursuivre l’examen au cours des négociations, a déclaré Medvedev.
    Le président russe a également souhaité du succès à la Grèce qui assume cette année la présidence de l’Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe. D’après lui, la Russie fait grand cas de son partenariat ancien et fiable avec la Grèce, alors que la coordination des démarches concernant les problèmes majeurs de la vie internationale contribuera sans aucun doute à la stabilité sur le continent européen.
    Plusieurs propositions portant sur la mise en œuvre de l’initiative russe, y compris la réunion d’un sommet extraordinaire de l’OSCE à Athènes, ont déjà été formulées dans le cadre de la présidence grecque. Il s’agit aujourd’hui de les mettre en application. Beaucoup dépend de la position de l’administration américaine, de ce qu’elle pense au sujet de la nouvelle architecture de sécurité.
    Dora Bakoyanni, ministre grecque des Affaires étrangères et présidente de l’OSCE, est venue la veille aux Etats-Unis pour discuter de l’initiative russe. Après ses négociations avec la secrétaire d’Etat Hillary Clinton, elle a déclaré que Washington souhaite un dialogue avec Moscou et qu’il est prêt à travailler avec la Russie dans le cadre des structures et institutions existantes. Tout porte à croire que ce travail commencera immédiatement après la première rencontre à Genève, début mars, entre Hillary Clinton et le chef de la diplomatie russe Serguei Lavrov.

    Lire aussi:

    Moscou propose à ses partenaires de «réviser les cartes» militaires en Europe
    Medvedev: les USA ont lancé une guerre commerciale contre la Russie
    Que Poutine pense-t-il de l’envoi de forces de maintien de la paix en Ukraine?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik