Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    L’HOTELLERIE ORTHODOXE À BARI (ITALIE) SERA LE CENTRE DE CULTURE ET DE SIPRITUALITE RUSSES

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    -L’hôtellerie orthodoxe Saint Nicolas à Bari est promu à devenir un grand centre européen de culture et de spiritualité russes, apprend-t-on d’une source au Patriarcat de Moscou.

    -L’hôtellerie orthodoxe Saint Nicolas à Bari est promu à devenir un grand centre européen de culture et de spiritualité russes, apprend-t-on d’une source au Patriarcat de Moscou. La cérémonie officielle de transmission de cette relique orthodoxe à la partie russe se déroulera en Italie le premier mars en présence du président Dmitri Medevedev qui séjournera en Italie en visite de travail. Le chef de l’État russe recevra en cadeau la clef symbolique de l’hôtellerie.

    - Cet ensemble orthodoxe fut entièrement construit avec l’argent de souscription des croyants russes au début du XXème siècle et à l’initiative de la famille impériale. On pensait initialement que l’hôtellerie deviendrait une sorte de « petite Russie » dans la lointaine Italie ou chacun, et pas seulement les croyants orthodoxes, pourrait venir se reposer, prier et s’initier à la culture et à la spiritualité russes, d’autant plus que l’hôtellerie se trouve à seulement trois kilomètres de la Basilique ou repose la dépouille de Saint Nicolas le Thaumaturge, l’un des plus vénérés des saints chrétiens. Mais les bouleversements révolutionnaires ont apporté leurs correctifs à l’histoire de l’hôtellerie. Le pouvoir impie avait renoncé aux édifices religieux hérités de l’Église orthodoxe russe à l’étranger que le dictateur Mussolini a transférés plus tard à la municipalité de Bari.

    A partir du milieu des années 90 du dernier siècle, l’Élise orthodoxe russe a fait plus d’une démarche auprès des autorités de Bari pour récupérer l’hôtellerie, raconte l’évêque Marc de Egorievsk, représentant du Patriarcat de Moscou:

    - Les pourparlers ont duré plusieurs années sans jamais aboutir. Les autorités de Bari avaient initialement donné leur accord pour céder à l’Église orthodoxe russe une petite partie des locaux destinée à loger notre prêtre. Il en allait de même de l’église. Mais ce processus s’est heurté par la suite au refus des autorités de régler l’ensemble des questions en suspens. Après que la question du transfert eût été soulevée par le président d’alors Vladimir Poutine, elle a fait l’objet des discussions entre les chefs des deux États. L’accord sur le transfert de l’hôtellerie n’a été réalisé qu’il y a un an, en 2007.

    - Le maison de ville Saint Nicolas se compose aujourd’hui d’une hôtellerie et de l’église Saint Nicolas. En près d’un siècle les édifices avaient eu le temps de vieillir et demandent à être sérieusement rénovés. On se propose d’y construire un hôtel pour les pèlerins et un centre culturel russe. Beaucoup dépend du financement parce que tous les travaux seront réalisés avec les fonds collectés par les croyants, ajoute l’évêque Marc.

    ( )
    -J’espère que nous arriverons à redonner à l’hôtellerie son aspect initial et à créer les conditions de logement qui seraient conformes aux réalités du 21ème siècle. Il est trop tôt de parler de ce qui sera fait parce que toutes les décisions seront prises quand la Russie aura récupéré l’ensemble des locaux. Il faut qu’il ait assez de place pour les pèlerins et le centre culturel. Nous voulons que l’hôtellerie puisse accueillir tous les chrétiens et pas seulement les orthodoxes. Ce serait une belle occasion pour les initier à la culture et à la spiritualité russes.

    - La retour à la Russie de l’église Saint Nicolas a permis de lancer un pont de plus entre deux peuples et deux confessions chrétiennes, pense l’évêque Marc. Bari est un haut lieu très visité par les croyants orthodoxes russes. Une fois transféré à la Russie, l’ensemble pourra accueillir encore plus de pèlerins en permettant à nos deux pays de mieux se connaître, a conclu le prêtre orthodoxe.








    Lire aussi:

    L’ambassadeur d’Ukraine convoqué au Vatican: Kiev dément
    Les reliques de Saint Nicolas arrivent en Russie pour la 1e fois depuis 930 ans (VIDEO)
    Un million de fidèles se sont recueillis devant les reliques de St-Nicolas à Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik