Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    L’EUROPE COMMENCE A REAGIR CONTRE LA SPOLIATION DES DROITS DES MINORITES ETHNIQUES DANS LES ETATS BALTES

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    L’Europe commence à réagir, quoique lentement, contre la spoliation des droits des minorités ethniques dans les Etats baltes. Jean-Claude Frécon, vice-pr du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux de l'Europe, s’est exprimé à ce sujet.

    L’Europe commence à réagir, quoique lentement, contre la spoliation des droits des minorités ethniques dans les Etats baltes. Jean-Claude Frécon, vice-président du Congrès des pouvoirs locaux et régionaux de l'Europe, s’est exprimé à ce sujet. Il espère que les autorités de la Lettonie changent de position envers les « non-citoyens ». Dans cet Etat balte, on attribue ce nom à ceux qui ne possèdent pas la citoyenneté lettone.
    16% de la population de la Lettonie, sois 370 mille personnes, relèvent de cette catégorie. Ce sont pour la plupart ceux qui parlent le russe comme leur langue maternelle. Beaucoup d’entre eux sont nés ou vivent depuis longtemps en Lettonie, cependant, ils font l’objet de discrimination politique, économique, linguistique, d’enseignement et d’autres.
    Cette situation est incompatible avec les normes internationales et les engagements pris par Riga, considère Jean-Claude Frécon. L’interdiction pour une partie de la population lettone de participer à la vie politique du pays est, selon lui, en contradiction avec la Charte européenne de l’autonomie locale signée et ratifiée en 1996 par la Lettonie. Disons, en passant, que ce n’est pas la première fois que le Congrès des pouvoirs locaux et régionaux de l'Europe se voit obligé de constater ce genre de problèmes en Lettonie. Sa mission a divulgué, en décembre dernier, un rapport sur la situation avec les droits de l’homme en Lettonie. Le document attire l’attention sur la position inconséquente et contradictoire adoptée par les autorités lettones qui refusent le droit de participer aux élections locales à ceux qui vivent, travaillent et paient les impôts dans ce pays
    Aleksandre Pikaev, expert de l’Institut d’économie globale et de relations internationales, a fait remarquer que, si le Conseil de l’Europe a fait des progrès dans ce sens, l’UE continue d’ignorer l’état des choses dans les pays baltes :
    Le Parlement européen n’a pas réussi à adopter une résolution sur la situation avec les « non-citoyens » de la Lettonie et de l’Estonie. C’est regrettable. Les députés européens qui se mêlent activement des affaires intérieures d’autres pays et parlent beaucoup du respect des droits humains, d’une part, ferment les yeux sur la situation révoltante et dangereuse dans les Etats baltes, de l’autre.
    Les autorités de l’UE adopteront, sans doute, une position de principe, parce que la spoliation des droits des minorités ethniques dans les Etats baltes est en contradiction flagrante avec les valeurs européennes.

    Lire aussi:

    En cas de guerre, la Lettonie suggère à sa population de se défendre toute seule
    Arrestation du rédacteur en chef de Sputnik en Lettonie: une «tentative d’intimidation»
    Les Russes, discriminés en Lettonie, saisissent la Cour pénale internationale
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik