Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    SERGUEI LAVROV : LE PROCESSUS DE PAIX NE RECULERA PAS AU PROCHE-ORIENT

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Les médiateurs internationaux pour le Proche-Orient ont l’intention d’empêcher que le processus de paix traîne à cause de la crise dans la bande de Gaza.

    Les médiateurs internationaux pour le Proche-Orient ont l’intention d’empêcher que le processus de paix traîne à cause de la crise dans la bande de Gaza. S. Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères, a fait cette déclaration à l’issue des entretiens du groupe des 4 à Charm-el-Cheikh. Notre envoyée spéciale Elissaveta Issakova nous rapporte les détails :
    Les 4 médiateurs internationaux se sont réunis après le forum international consacré à l’aide financière pour la Palestine. La Russie, les USA, l’UE et l’Onu sont les membres du groupe. Elles ont discuté du maintien du processus de paix qui doit reposer sur les normes juridiques internationales, y compris les résolutions du Conseil de sécurité de l’Onu, la feuille de route et l’initiative de paix arabe, activement soutenue par Moscou.
    Le chef de la diplomatie russe a souligné que les entretiens en Egypte ont confirmé l’intention d’empêcher que le processus de paix traîne à cause de la crise dans la bande de Gaza.
    La nouvelle No 1 : le processus de paix ne reculera pas au Proche-Orient. Tout le monde comprend que le gouvernement qui se forme en Israel aurait, sans doute, de nouvelles approches du processus des négociations. Le groupe des 4 s’est toutefois prononcé pour empêcher la situation où l’on devrait commencer à partir de zéro. Il a appelé les Palestiniens et les Israéliens à se remettre à la table des négociations en prenant en considération les ententes et les compromissions auxquelles ont donné lieu les entretiens du groupe des 4. Il a confirmé que le règlement doit avoir un caractère général et total, autrement dit, le règlement palestinien doit se faire parallèlement aux règlements syrien et libanais. Le ministre a dit que ce serait d’ores et déjà un résultat positif.
    Tous les participants, poursuit le ministre, ont soutenu les efforts de l’Egypte en vue d’un armistice stable entre Israel et Gaza. Ils se sont prononcés pour le rétablissement de l’unité palestinienne reposant sur les principes de l’Organisation de libération de la Palestine. S. Lavrov a dit que, compte tenu de la nouvelle administration américaine, il serait très important qu’elle fasse connaître ses projets au Proche-Orient. Selon le ministre, la secrétaire d’Etat américaine Hilary Clinton a confirmé, au cours des entretiens du groupe des 4, que l’administration de B. Obama appuie le processus de paix au Proche-Orient. Elle a dit aussi que George Mitchell, représentant spécial des USA pour le Proche-Orient, collaborera obligatoirement avec ses collègues, y compris avec les représentants de la Russie, en vue de régler ce problème.

    Lire aussi:

    Washington contre le plan de Mahmoud Abbas pour le processus de paix au Proche-Orient
    Transfert de l'ambassade US à Jérusalem: «risque d'un nouvel embrasement»
    «Trump est prêt au dialogue avec Mahmoud Abbas, et Poutine joue le rôle d'intermédiaire»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik