Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LE PETROLE SIBERIEN SERA FOURNI EN CHINE

    Actualités
    URL courte
    0 0 0 0

    Le pétrole sibérien sera fourni en Chine. Le gouvernement de Russie a approuvé l’accord avec la RPC sur la coopération dans la sphère pétrolière, prévoyant la construction d’un embranchement vers la Chine du pipeline, reliant la Sibérie Orientale au Pacifique.
    La première tranche de l’oléoduc, reliant la ville de Taïchet de la région d’Irkoutsk à la ville de Skovorodino dans la région de l’Amour, sera mise en service prochainement. Le chef du gouvernement a rappelé que les partenaires chinois s’étaient entendus de construire l’embranchement jusqu’à la frontière chinoise avec les compagnies russes « Transneft » et « Rosneft », qui obtiendraient 25 milliards de $ de crédits à long terme de la RPC. Cela va créer, d’après lui, un marché stable et sûr d’écoulement du pétrole des gisements est-sibériens. L’oléoduc sera d’une capacité de 15 millions de t par an.
    A une première étape, à part le tronçon Taïchet- Skovorodino, on envisage d’aménager un terminal pétrolier à Kozmino d’une capacité de 30 millions de t par an. La deuxième tranche comprendra la construction du pipeline en Russie et en Chine, ainsi que sous le fleuve Amour. La capacité de transport de l’oléoduc sera de 80 millions de t et signifie la diversification des voies d’exportation du pétrole russe des gisements sibériens.
    A la réunion du gouvernement on a parlé aussi des placements des moyens du Fonds de Réserve et du Fonds du bien-être national. Comme l’on constaté le Premier ministre Vladimir Poutine et le ministre des Finances Alexeï Koudrine, l’approche russe de la réalisation des tâches anticrise s’est avérée plus avantageuse, que la politique des pays occidentaux.
    Les pays qui possèdent des réserves, appliquaient ces années-ci une politique différente. Dans les conditions d’un marché croissant certains investissaient dans des actifs prometteurs, mais plus risqués. Pouvez-vous dire, dans les grands traits, le sort de tels placements ?
    Dans les fonds qui plaçaient dans des titres corporatifs, la perte représente en moyenne 20 %.
    C’est-à-dire qu’une approche plus conservatrice s’est avérée plus avantageuse ?
    Oui, nous allons sortir sans perte de valeur. Il s’est avéré que le Fonds russe est l’un des mieux gérés.
    Le rapport d’un tel placement a été de près de 30 %, a noté M. Koudrine. De plus, les moyens du Fonds étaient investis en complète conformité avec la législation, ce qui a été confirmé par la Cour des comptes de Russie.


    Lire aussi:

    La Chine a importé 100 M t de pétrole russe
    Des écologistes poursuivent en justice l’administration Trump pour un oléoduc
    Turkish Stream: 50km du gazoduc déjà construit par Gazprom
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik