Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    MOSCOU PROPOSE AU G8 UN NOUVEAU MÉCANISME DE DROIT EN VUE D’ASSURER LA SÉCURITÉ ÉNERGÉTIQUE

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Serguei Chmatko, ministre de l’Energétique de la Russie, a déclaré que l’initiative de la Russie en vue créer une nouvelle base juridique pour la coopération dans le domaine énergétique a soulevé de l’intérêt dans bien des pays.
    Le ministre l’a communiqué aux journalistes à Rome où il participe à la rencontre des ministres de l’énergétique du G8. Des représentants de la Commission européenne et les délégations de Chine, d’Inde, de République Sud-africaine, du Brésil, du Mexique, de la Corée du Sud, d’Arabie Saoudite et d’Egypte y ont pris part aussi.
    La devise du forum de Rome est : « Adopter un nouvel ordre économique pour faire face à la crise ». Le sujet clé du forum est la proposition formulée par le président D. Medvedev en vue créer un système démocratique et transparent de coopération dans l’énergétique. Le nouveau mécanisme de droit proposé par la Russie vise un contrôle égal des intérêts des consommateurs, des producteurs et de transiteurs de fluides.
    Moscou considère que la Charte énergétique actuelle est inefficace et inapte à assurer la sécurité énergétique internationale. Le président D. Medvedev a dit récemment au sommet Russie-UE à Khabarovsk :
    La Russie n’est pas membre de la Charte énergétique et n’y participera pas étant donné sa forme actuelle. Tout ce qui a été réalisé dans le cadre de la Charte énergétique, doit être mis à profit en vue créer des instruments énergétiques plus efficaces.
    Voici l’avis de Vladimir Volochine, notre expert de l’Institut d’économie de l’Académie russe des sciences :
    La Russie considère que certaines clauses de la Charte énergétique compromettent ses intérêts. Cela concerne le transit et nombre de problèmes. Le respect symétrique des intérêts de la Russie et de l’UE est l’objectif fondamental de l’initiative russe. Les nouvelles initiatives avancées par D. Medvedev poursuivent cet objectif. Le ministre Chmatko les a précisées à Rome au niveau ministériel.
    Il a communiqué au forum que la situation dans le secteur pétrolier russe est en ce moment fiable et stable. Les sociétés pétrolières on gardé la confiance en nous grâce aux mesures anticrises et ne réduisent les investissements et les volumes de production. Le ministre a souligné qu’avec la hausse des prix du pétrole, les positions de la Russie sur le marché se renforceront.

    Lire aussi:

    Autriche: les USA défendent leurs intérêts économiques grâce aux sanctions antirusses
    Schröder révèle les ambitions des États-Unis dans la coopération énergétique Russie-UE
    Poutine dévoile ce qui menace le secteur de l'énergie à l'échelle mondiale
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik