Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    FLASH-MEDIA

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Tous les casinos seront officiellement fermés à partir de demain en Russie. Comme l’écrit le

    Tous les casinos seront officiellement fermés à partir de demain en Russie. Comme l’écrit le quotidien « Rossiïskaïa gazeta », il y a un mois, beaucoup étaient convaincus que le miracle adviendra et les roulettes des casinos, générant jusqu’à 27 milliards de roubles annuellement pour le budget d’Etat, tourneront comme par le passé.  Mais les autorités ont conclu que l’état moral des citoyens est prioritaire et le business des jeux n’a pas obtenu de sursit. Seulement 3 types d’ « activités de hasard » seront autorisés, après le 1er juillet, en marge des zones de jeux : les paris mutuels sur l’Hippodrome central de Moscou, les agences de bookmakers et les organisations de poker sportif. Tous les autres établissements seront fermés. La plupart des propriétaires des maisons de jeux ont libéré les locaux. Sinon ils se seraient exposés aux amandes allant jusqu’à un demi-million de roubles et aux poursuites pénales allant jusqu’à 6 mois d’emprisonnement. La police est, elle aussi, à pied d’œuvre. Les citoyens dans les régions ont été appelés à la vigilance : communiquer aux administrations régionales s’ils remarquent des casions et des machines à sous qui fonctionnent. Cependant, aucune des 4 zones de jeux où devait déménager « l’industrie du jeu du hasard » n’est prête pour le moment. Par exemple, le casino « Las-Vegas » dans la baie Mouravjinaïa, promis à la région de Primorié, est resté lettre morte. La situation est analogue dans la zone « Iantarnaïa », région de Kaliningrad. Seulement les 2 premières tranches du futur « Las-Vegas » balte sont soumises à l’appel d’offres. Selon les estimations du ministère de l’économie de la région de Kaliningrad, la zone serait prête « clé en main » seulement dans 10 ans. Alors que le terrain pour le casino « Sibirskaïa moneta », grand de 2 ha, qui se trouve au pied de la montagne Belyj Kamen, dans l’Altaï, demeure un terrain vague. Les experts s’inquiètent en disant que le business des jeux changerait simplement de panneau. Comme les autorités fédérales n’interdisent pas le poker sportif et les loteries, les salles de jeux changeront rapidement de panneaux pour se transformer en clubs de poker et en Internet-cafés aux roulettes virtuelles. La situation est semblable dans d’autres régions, écrit le quotidien « Rossiïskaïa gazeta ».

    COMMENTAIRE :

    Erken Imanbaev, membre de l’organisation internationale de santé psychique de l’Onu, fait une estimation négative de la croissance de la dépendance aux jeux en Russie :

    Le nombre d’alcooliques, de drogués et de dépendants aux jeux augmente. Tout cela est un moyen pour oublier la situation difficile occasionnée par la crise. Naturellement, le pourcentage de la dépendance aux jeux s’est accru dans notre pays. Beaucoup sont licenciés, les familles se séparent à cause des problèmes quotidiens. Les gens sont parfois tentés d’obtenir de l’argent par voie facile pour régler à la fois tous leurs problèmes. La publicité a aussi sa part de responsabilité. N’oublions pas, pourtant, que les casinos de Las Vegas ont été construits avec l’argent des perdants.
    Vadim Bereslavski, ex-gérant du casino « Kosmos », est convaincu que le jeu réside dans la nature humaine. Il ne sera pas possible de l’abroger d’un trait.

    Lire aussi:

    Fusillade à Las Vegas: le tireur souffrait d’une grave maladie psychique
    Les inoubliables Jeux olympiques d'été de 1980
    Des boycotts aux scandales de dopage: ô sport, tu es la paix!
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik