Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Les savants américains mettent en cause les projets du déploiement du système ABM en Europe

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    D’éminents savants américains mettent en cause les projets du déploiement du bouclier antimissile en Europe. Leur position est exposée dans une lettre, adressée au président Barack Obama en prévision du sommet russo-am à Moscou. Sur 2O personnes, ayant signé ce document, IO sont prix Nobel.


    D’éminents savants américains mettent en cause les projets du déploiement du bouclier antimissile en Europe. Leur position est exposée dans une lettre, adressée au président Barack Obama en prévision du sommet russo-américain à Moscou.
    Sur 2O personnes, ayant signé ce document, IO sont prix Nobel. Beaucoup ont été à différentes époques conseillers du gouvernement américain. Aussi méritent-ils d’être entendus.
    Les savants argumentent leur position. Ils pensent que les Etats-Unis devront payer cher le déploiement de leur bousier antimissile en Pologne et en Tchéquie. Sur le plan politique, la réalisation de l’initiative, que l’administration actuelle a héritée du gouvernement Bush, peut avoir un impact négatif sur les rapports avec la Russie, puisqu’il serait difficile de convenir avec Moscou de la coopération nécessaire pour prévenir des menaces nouvelles. Sur le plan militaire- cela augmente les risques.
    Le Pentagone explique le déploiement du bouclier antimissile en Europe par la nécessité d’intercepter les missiles balistiques iraniens, que Téhéran ne possède pas. En réalité, ses objectifs sont ailleurs, à savoir – créer une menace aux missiles stratégiques russes et obtenir ainsi une suprématie militaire. Les potentiels défensif et offensif ne peuvent plus être considérés séparément, ce qui a été pris en compte lors de la mise au point des documents fondamentaux sur le désarmement au siècle dernier. Voici ce que pense à ce sujet Nathalie Romachkina, expert de l’Institut de l’économie mondiale et des relations internationales de l’Académie des sciences de Russie.
    Au moment de la signature du Traité ABM en 1972 et de l’Accord START-I, les questions de la limitation des armements défensifs et offensifs ont été liées. Il me semble qu’il faut s’en souvenir aujourd’hui et faire de même. Parce que c’est l’équilibre des armements stratégiques défensif et offensifs qui assure le niveau nécessaire de maintien de stabilité.
    A part les considérations politiques et militaires, les savants américains, qui se sont prononcés contre le déploiement du système ABM en Europe, avaient aussi des considérations purement techniques. Ils ne pensent pas que ce bouclier soit efficace. Sa technologie n’a pas été dûment rodée et n’a pas vraiment démontré qu’elle soit capable de repousser une attaque de missiles. D’où la conclusion : Barack Obama devrait faire publier une directive garantissant que les Etats-Unis s’abstiendront de déployer des éléments de leur bouclier antimissile en Europe.

    Lire aussi:

    Moscou: le Traité INF interdit le déploiement du bouclier antimissile US en Pologne
    Les missiles russes, pourraient-ils atteindre Washington?
    État-major russe: la Russie doit se préparer à une frappe nucléaire US
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik