Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LE SYSTEME BRETTON WOODS EST TOMBE EN DESUETUDE

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Il a été décidé il y a 65 ans à Bretton Woods que le dollar sera la monnaie mondiale et les Etats-Unis – le principal banquier sur la planète.

    Il a été décidé il y a 65 ans à Bretton Woods que le dollar sera la monnaie mondiale et les Etats-Unis – le principal banquier sur la planète. L’actuelle crise financière et économique a confirmé que le système Bretton Woods était tombé en désuétude.
    Les politiciens et les économistes réunis en juillet 1944 à Bretton Woods ont eu pour but d’intensifier le commerce international. Les gagnants et les perdants, tous excepté les Etats-Unis, ont été en misère après la Seconde guerre mondiale. Ce pays a accumulé, par contre, pendant la guerre jusqu’à 80% des réserves mondiales d’or. On pouvait alors acheter tout ce qu’on voulait : vivres, machines, équipement aux Etats-Unis qui ne reconnaissaient que l’or et leur monnaie. Les autres pays ont été contraints d’accepter le dollar. La suprématie économique et monétaire américaine a été raffermie dans la législation internationale à Bretton Woods. Le FMI et la BIRD, ou la Banque mondiale, ont été alors instituées. Le dollar a été reconnu monnaie de réserve. Les cours de change d’autres monnaies ont été établis par rapport au dollar.
    Le système Bretton Woods a été plus d’une fois réformé. Le dollar n’a pas su assumer le rôle de l’équiva lent commercial mondial. Le professeur de l’Université colombienne Joseph Stiglitz, Prix Nobel, auparavant l’économiste en chef de la Banque mondiale, a dit en commentant les origines de l’actuelle crise qu’il était nécessaire de réformer profondément le système Bretton Woods. Si le dollar n’était plus une monnaie mondiale de réserve, ce serait le problème intérieur. Tant qu’il conserve ce statut, les crises sont inévitables. Le monde a pris conscience de la nécessité d’une refonte financière globale. Le président de Russie Dmitri Medvedev a dit, en particulier, à ce sujet :
    J’attribue une très grande importance à la refonte des rapports économiques, à une nouvelle architecture financière mondiale. Le système en vigueur a fait son temps.
    Le président de Russie a souligné, en outre :
    Il importe de nous entendre de vérifier les risques, des activités des grandes corporations, des assurances, du contrôle des indices macro-économiques dans les grands pays européens et d’outre-Océan. Si nous y parvenons, nous saurons atténuer l’effet de la crise financière internationale.
    Si nous n’y réussissons pas, nous nous heurterons en perspective à une crise encore plus effrayante.

    Lire aussi:

    La Banque mondiale signerait l'arrêt de mort du dollar
    Manifestations en Iran: cachez-moi cette guerre financière que je ne saurais voir
    Une nouvelle guerre au Moyen-Orient marquerait-elle la fin du dollar?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik