Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    L’ESPACE N’EST PLUS AUJOURD’HUI CE QU’IL ÉTAIT

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Le Premier ministre Vladimir Poutine est mécontent par les rythmes de réorganisation de l’industrie aérospatiale de Russie, annonce le journal « Vedomosti ». La création des vecteurs universels « Angara » doit faire l’objet d’une attention soutenue. Rien n’a été dit au sujet de « Boulava » qui a accumulé des échecs. Selon les experts, la situation dans ce secteur est assez complexe. De nombreuses technologies de production de la base élémentaire, indispensables à la création d’armements spatiaux, sont perdues. Les nouveaux propriétaires n’ont pas été contraints de poursuivre la production d’équipements complets pour ces armements, ils ont opté pour des commandes plus avantageuses. Après la conférence à huis clos, le vice Premier ministre Sergueï Ivanov, curateur du complexe militaro-industriel, a contacté les journalistes. Il a déclaré que 9 holdings nouveaux devront être mis en place avant la fin de l’année prochaine. Le travail dans ce sens avance lentement, les entreprises de l’industrie spatiale n’ayant souvent pas de documents sur la terre, qui leur avait été réservée encore à l’époque stalinienne
    La pêche abondante a donné du fil à retordre aux pêcheurs d’Extrême Orient. Selon le journal « Rossiskaia Gazeta », ils ne savent plus où décharger le saumon, les réfrigérateurs étant pleins. Les pêcheurs du Pacifique rejettent la responsabilité sur les chemins de fer, qui tardent à former les convois, les fonctionnaires – sur le manque de coopération des magnats, qui ne sont pas pressés de vendre le poisson à vil prix, et les cheminots accusent les grossistes trop avares. Finalement, ce sont les consommateurs qui en font les frais. La production de cette année représente 43O mille tonnes de saumon, presque deux fois autant que l’année dernière. C’est, dit-on, un record depuis le début du siècle dernier. Si le problème n’est pas résolu sur le champ, le poisson soit pourrira, soit sera vendu en Chine, remarque « Rossiiskaia Gazeta ».
    Au cours du premier trimestre le minimum vital en Russie a été légèrement supérieur à 5 mille rouble par habitant. De ce fait, écrit le journal « Novyié Izvestia », remplir la tâche de la survie physique est devenu 8% plus cher, l’inflation officielle au cours de la même période ayant été de 5,5%. Ce sont essentiellement les personnes âgées à la retraite qui vivent avec ce minimum. Les retraités ne manquent pas d’argent pour le minimum nécessaire de denrées alimentaires, mais la pension ne leur permet pas de vivre dignement. Il est certain, que la retraite doit être revalorisée. Mais depuis quelles sources ? Le système solidaire des retraites ne pourra pas assurer aux personnes âgées le niveau de revenus digne, surtout à Moscou. En Occident, la situation se présente différemment. Premièrement, les retraités n’y vivent pas dans les capitales — ils préfèrent s’installer en dehors des villes, où le niveau de vie est très élevé. Deuxièmement, le système des retraites par capitalisation, y est bien rodé. Troisièmement, les Européens forment leur capital avant l’âge de la retraite, ce qui est assez aléatoire chez nous, écrit « Novyié Izvestia ».

    Lire aussi:

    Pas d’allocations sociales pour presque 600.000 habitants du Donbass
    Armes russes vendues dans 59 pays, Poutine fait un bilan positif de l’industrie militaire
    Le premier lancement de la nouvelle fusée lourde russe Angara-A5M prévu pour 2021
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik