Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LA RUSSIE FAIT SES ADIEUX A SERGUEI MIKHALKOV

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    La Russie fait aujourd’hui ses adieux au grand poète, écrivain et homme public Serguei Mikhalkov.
    Il est décédé à l’âge de 96 ans à Moscou, sa ville natale. Après l’office funèbre en la cathédrale du Christ Sauveur, il sera inhumé au cimetière mémorial Novodévitchi, où reposent les grands hommes de Russie. « A toutes les époques Serguei Mikhalkov a vécu pour les intérêts de sa Patrie, l’a servie avec dévouement et avait foi en elle », stipule le message de condoléances adressé aux parents et aux proches du poète par le président Dmitri Medvedev.
    Chaque habitant de Russie connait ses poèmes depuis l’enfance. « Mais son nom signifie pour la Russie plus que son statut de classique de littérature pour enfants », a déclaré à notre correspondant le poète Vladimir Kostrov.
    La disparition de Sergueï Mikhalkov signifie le départ d’un siècle de littérature soviétique, un siècle controversé, mais très fécond, un siècle d’hommes qui avaient participé à la construction de l’Etat soviétique, qui sont passés par la Grande guerre patriotique et en ont exalté les héros. Avec El Reguistan, Mikhalkov a écrit le texte du premier hymne de l’Union Soviétique : dans les paramètres idéologiques de cette époque, c’était un hymne très fort, dont les paroles s’ancraient dans la mémoire. Mikhalkov a également écrit l’hymne de la Russie contemporaine. C’était un admirable poète pour enfants , le créateur de fables inoubliables. Comme secrétaire des plus grandes unions d’écrivains, il a aidé beaucoup de gens, s’intéressant aux moindres détails de leur vie. Son comportement atténuait les cruautés du régime soviétique, ce qui est un grand mérite pour un homme de lettres de cette envergure. Il prenait une part active à tous les événements historiques dans la vie du pays, dans la littérature et les arts.
    La Russie rend aujourd’hui hommage à la contribution de Serguei Mikhalkov à la littérature nationale contemporaine. Ses œuvres sont tirées annuellement à près d’un million d’exemplaires, ce qui confirme une nouvelle fois les paroles du patriarche de Moscou et de toutes les Russies Cyrille, qui l’a qualifié de « poète véritablement populaire, qui a toujours cherché à apporter aux hommes la joie ».

    Lire aussi:

    Pourquoi les politiciens occidentaux citent de plus en plus les écrivains russes
    Musée russe, envie de voir Lénine: ce que Johnny Depp fait à Moscou (images)
    La poésie russe fleurit à Copenhague: le Danemark inaugure une statue de Pouchkine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik