Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    BUSINESS CLUB

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Nous vous invitons à la séance No 304 de notre « Business Club ». Notre correspondant Igor

    Nous vous invitons à la séance No 304 de notre « Business Club ». Notre correspondant Igor Yazon a fait un reportage sur la conférence de presse de l’académicien Dmitri Pakhomov, directeur général du groupe aérospatial russe « Energomach » et sur la coopération de cette société avec l’Agence spatiale européenne 
    Voici le reportage de notre correspondant Igor Yazon sur la conférence de presse de l’académicien Dmitri Pakhomov, directeur général du groupe aérospatial russe Energomach », qui s’est récemment déroulée à l’agence ITAR-TASS.
    La société anonyme ouverte « NPO Energomach Gouchko » est l’une des plus importantes au monde, spécialisée dans la fabrication des moteurs à combustible liquide destinés aux portes-fusées cosmiques. Elle a été fondée en 1929 dans la ville de Khimki, près de Moscou, où se trouvent ses principaux bureaux d’études et ateliers de fabrication. Le moteur de fusée à combustible liquide le plus puissant sur la planète et dont la locomotion est de l’ordre de 750 tonnes atteste un potentiel de production et technico-scientifique très élevé du groupe « Energomach ».
    Nous disons avec fierté qu’en 80 années de son existence – le 15 mai dernier l’entreprise a célébré son 80ème anniversaire – « Energomach » a conçu et fabriqué plus de 60 moteurs de types différents, a dit Dmitri Pakhomov, son directeur général, en ouvrant la conférence de presse. Aucune société au monde, spécialisée dans la fabrication des moteurs, ne possède une telle statistique. La gamme de moteurs que j’ai évoquée ici, la géographie de nos relations économiques internationales et le volume de nos exportations et de ventes sur le marché local nous permettent d’affirmer que la Russie propose sur le marché international un produit hautement technologique et très compétitif. Ce sont nos moteurs à combustible liquide. Ce succès appartient tant à notre société « Energomach » qu’à l’ensemble de l’industrie spatiale russe. Le moteur est l’une des principales composantes de tout porte-fusée. La création de ce type de moteurs nécessite que les bureaux de concepteurs travaillent très professionnellement et de gros complexes d’essais modernes. Cela occasionne des dépenses d’argent et de temps colossales. Les moteurs fabriqués par « Energomach » remplissent les besoins des clients du monde entier. Dmitri Pakhomov, son directeur général, est convaincu que l’entreprise qu’il dirige possède tout pour maintenir ses positions sur ce marché aujourd’hui et dans l’avenir.
    Le correspondant de la « Voix de la Russie » a demandé Dmitri Pakhomov, directeur général d’Energomach, de parler des relations économiques et technico-scientifiques avec les partenaires européens.
    Malheureusement, nous n’avons pas pour le moment de relations importantes avec l’UE parce que le fonctionnement de ses entreprises dans le domaine spatial est très conservateur, estime Dmitri Pakhomov. Cela s’explique par une politique protectionniste intérieure suivant laquelle l’argent pour le secteur spatial doit être dépensé dans les pays de l’UE. Nous estimons malgré tout que les contacts mutuels présentent un intérêt mutuel. Je visiterai l’Allemagne du 11 au 13 septembre où je rencontrerai des représentants de l’industrie spatiale allemande et française. En ce qui concerne la France, nous devons donner une impulsion à notre coopération qui a baissé pendant les derniers 3-4 ans, alors que nous avons eu des contrats importants avec des sociétés françaises, allemandes et de certains pays de l’UE. En 2005, elles ont interrompu peu à peu les contacts. J’estime cependant que la modernisation avec des sociétés américaines de notre moteur RD-180 et la mise en œuvre du projet du nouveau moteur RD-191 attireraient de nouveau les Européens à la coopération.
    Le futur moteur RD-191 auquel travaille le groupe « Energomach » est destiné au nouveau porte-fusée russe « Angara » qui remplacera le porte-fusée « Proton ». Le directeur général d’« Energomach » a appelé ce projet « une percée » pour l’ensemble de l’industrie spatiale russe et a déclaré que la récession n’affectera pas le planning de réalisation du projet. La société a en plus réussi à mettre en route une coopération raisonnable et autosuffisante qui permette de fabriquer à temps le nombre de moteurs nécessaire pour remplir les commandes passées et de travailler au nouveau projet, a dit en conclusion Dmitri Pakhomov.
    Vous pourrez suivre la prochaine réunion No 305 du « Business Club » sur les ondes de la « Voix de la Russie » dans une semaine à la même heure. Nous vous invitons à adresser vos suggestions sur notre site Internet www.ruvr.ru

    Lire aussi:

    La Russie livrera aux USA six moteurs de fusées RD-180 vers 2020
    La Russie réalise la première démonstration de ses moteurs-fusées réutilisables
    Pour le moment, la Russie poursuivra ses livraisons de moteurs de fusées aux USA
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik