Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    DMITRI MEDVEDEV : L’AVENIR APPARTIENT A UNE POLITIQUE INTELLIGENTE

    Actualités
    URL courte
    0 0 0 0

    L’Humanité ayant pris une « douche froide » de la crise mondiale a besoin au 21ème siècle d’une politique plus intelligente et rationnelle.

    L’Humanité ayant pris une « douche froide » de la crise mondiale a besoin au 21ème siècle d’une politique plus intelligente et rationnelle. Cette thèse de l’allocution de Dmitri Medvedev a donné le ton aux débats à la conférence « L’Etat contemporain et la sécurité globale » tenue lundi à Yaroslavl, ville ancienne dans la partie centrale de la Russie ayant réuni plus de 500 politiciens, chercheurs et politologues de 18 pays. Les Premiers ministres espagnol et français ont été tout comme le président de Russie les invités de marque au Forum.
    Il est temps d’abandonner les illusions et les préjugés entravant l’évolution. Le pragmatisme d’Etat doit évincer l’irrationnel de la politique, affirme Dmitri Medvedev.
    Selon le rédacteur en chef de la revue « La Russie dans la politique globale » Fedor Loukianov, la vie démentit les illusions.
    Pratiquement tous les délégués au forum estiment à l’unanimité que la vie a démenti les illusions répandues dans les années 1990 que l’Etat en tant qu’institution puisse disparaître de la vie internationale. La crise l’a confirmé. Le président Medvedev, le Premier ministre espagnol Sapatero, le Premier ministre français Fillon, plusieurs intellectuels ayant pris part au forum l’ont constaté.
    L’Occident et les Etats-Unis ne sont plus convaincus qu’il existe un modèle universel de démocratie qu’il est possible d’exporter comme « Coca-Cola ». L’équipe Obama a renoncé à ce stéréotype répandu à l’époque de Bush, estime le politologue Gleb Pavlovski, modérateur de l’une des sections du forum. En ce qui concerne la Russie, la démocratisation s’est avérée ces 20 dernières années un processus contradictoire. Or, cela n’a pas empêché de poser le fondement d’une nouvelle société, indique le politologue.
    Une nouvelle classe est apparue en Russie : la classe moyenne : créative, ambitieuse, à la mentalité démocratique et globale. Elle a besoin d’une Russie rénovée ouverte au monde, l’un des leaders mondiaux. C’est un aspect très important de l’identité nationale.
    Les délégués au forum ont souligné que les Etats avaient aujourd’hui le droit de critiquer tant la politique extérieure qu’intérieure des autres pays. Cependant, même les puissances les plus fortes de la planète ne sauraient dicter leurs règles. Il faut élaborer les règles par les efforts conjoints à l’issue d’une discussion libre de tous les acteurs de la politique mondiale. Ce n’est que dans ce cas qu’elles seront efficaces.

    Lire aussi:

    Medvedev: les USA ont lancé une guerre commerciale contre la Russie
    Les frappes US en Syrie laissent les mains libres aux terroristes, selon Medvedev
    SPIEF: l’économie globale en quête d’un nouveau point d’équilibre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik