Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    SUJETS DIVERS Y COMPRIS LA CRIMEE…

    Actualités
    URL courte
    0 12

    L'Union Européenne fait activement partie du combat secret russo-am pour la Crimée. D'apr

    L'Union Européenne fait activement partie du combat secret russo-américain pour la Crimée. D'après les données du journal « Nezavissimaya Gazeta», sur le site du gouvernement ukrainien, est apparue une courte information que tout de suite après les présidentielles en Ukraine, commencerait la réalisation du programme « L’initiative conjointe de la Communauté en Crimée », qui inclut des projets d'investissements dans toutes les sphères économiques et sociales de l'autonomie ukrainienne. Les experts trouvent que les injections financières directes dans l'économie de Crimée peuvent déplacer les accents dans l'opinion publique des habitants de la péninsule : du soutien de la Russie vers la loyauté à l’égard de l'Union Européenne. Les fonctionnaires du gouvernement ukrainien précisent que le plan déjà élaboré des actions des Etats européens en Crimée sera adopté le prochain printemps. Maintenant, il est prévu que chacun des pays de l'Union Européenne sera responsable pour quelque direction du développement de la Crimée : la Grande-Bretagne s’occupera de l'économie, la Suède – de l'écologie, les Pays-Bas – de la société civile. Maintenant, la Finlande, l'Allemagne, la Hongrie, la Pologne, la Lituanie et, probablement, l'Estonie sont prêtes à prendre part au projet. Selon le journal « Nezavissimaya Gazeta», le Cabinet des ministres de l'Ukraine compte que déjà l'année prochaine, dans le cadre de cette initiative, la Crimée recevra jusqu'à douze millions d'euros des investissements

    Les députés de la Douma d'État ont soutenu en première lecture le projet de loi sur l'atténuation de la responsabilité pour des crimes fiscaux. Comme le communique le journal "Vedomosti", les entrepreneurs qui ont payé bénévolement les impôts au budget n'auront pas de responsabilité pénale. Cependant, les experts craignent que la correction n’oblige les entrepreneurs à payer les impôts au budget à la première demande, et ensuite revendiquer les paiements "excédentaires" à la Cour. L'affaire criminelle d'après les résultats du contrôle fiscal sera ouverte seulement après l'entrée en vigueur de la décision de l'inspection, si le contribuable a refusé d'accomplir son exigence concernant le paiement des impôts, de l'intérêt de retard et de l'amende. Augmenteront considérablement les sommes des impôts, pour le non-paiement desquelles la responsabilité pénale est prévue. Le ministère des Finances soutient l’idée des amendements. Mais les experts disent qu'en réalité le contribuable n’aura pas de choix. Pour éviter la poursuite judiciaire, il est nécessaire de créditer l'État sur tout le montant de la redevance revendiquée, et seulement après, se justifier dans la Cour. En plus, comme le précise le journal, les auteurs du projet de loi veulent libérer de la responsabilité pénale des personnes accusées pour la première fois pour le non-paiement de l'impôt, s'ils paient entièrement l’impôt, les intérêts de retard et l'amende avant la fin de l'enquête préalable.

    Le journal RBK Daily" écrit que les compagnies aériennes ont demandé à la Douma d'État de leur permettre d’embaucher des pilotes étrangers. Maintenant, plusieurs compagnies souffrent d’un manque de pilotes, sachant travailler sur les appareils étrangers. En plus, la qualité de leur formation laisse à désirer. De plus, à la fin de l'année, jusqu'à soixante pour-cent de toutes les transportations aériennes russes se réaliseront par des avions fabriqués à l’étranger. On examine maintenant la possibilité d’engager des pilotes des pays de la CEI, pour le moment, seulement les citoyens de la Biélorussie peuvent travailler dans les compagnies aériennes russes. L'admission des pilotes des pays Baltes n'est pas examinée pour le moment. On note dans les compagnies aériennes que sans pilotes étrangers, il devient problématique d’exploite en Russie les nouveaux types d’aéronefs. Les compagnies de navigation aérienne russes privées du droit d’embaucher des étrangers, cherchent elles-mêmes la solution des problèmes liés avec le manque des pilotes. Par exemple, récemment, la direction de l'« Aéroflot » a embauché cinq équipages de la compagnie aérienne "la Sibérie". À la différence d'autres branches, où on permet le cumul d’emplois, dans l'aviation c'est interdit, puisque cela menace à la sécurité des vols, écrit "RBK Daily".

    Lire aussi:

    La moitié du monde veut payer moins d’impôts
    Réforme fiscale US: Merkel vole au secours des entreprises allemandes
    La Crimée est prête à accueillir des étrangers et Kiev n'y pourra rien
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik