Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    SERGUEÏ LAVROV DISCUTE A BRUXELLES LE MENU DU PROCHAIN SOMMET UE-RUSSIE

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov discute ce lundi avec ses homologues de l’Union Européenne (UE) à Bruxelles, dans le cadre du Conseil permanent de partenariat (CPP) UE-Russie, des préparatifs au sommet UE-Russie, prévu le 18 novembre 2009 à Stockholm.

    Le chef de la diplomatie russe Sergueï Lavrov discute ce lundi avec ses homologues de l’Union Européenne (UE) à Bruxelles, dans le cadre du Conseil permanent de partenariat (CPP) UE-Russie, des préparatifs au sommet UE-Russie, prévu le 18 novembre 2009 à Stockholm.
    Le Conseil permanent de partenariat tient une réunion régulière au siège de l’UE, conformément au calendrier du dialogue politique UE-Russie. A Moscou on comprend que l’UE traverse actuellement une « période de turbulence », liée à une perspective floue du traité de Lisbonne. Néanmoins, la Russie est prête à lancer rapidement le travail pour adapter le dialogue politique aux nouvelles réalités. En attendant, le CPP se réunit aussi bien dans le format des ministres des AE que des ministres sectoriels. Le porte-parole officiel su MAE de Russie Andreï Nesterenko a parlé aux journalistes des sujets à discuter à Bruxelles.
    La rencontre sera axée sur l’état et les perspectives des rapports entre l’Union Européenne et la Russie, notamment, en matière de formation de quatre espaces communs : économie ; liberté, sécurité et justice ; sécurité extérieure ; recherche et instruction, incluant des aspects culturels, ainsi que les préparatifs du prochain sommet UE-Russie le 18 novembre à Stockholm. Une attention spéciale ira aux négociations sur un nouvel accord UE-Russie. On échangera de même des opinions sur des sujets internationaux d’actualité, dont l’initiative du président russe Dimitri Medvedev en vue de conclure un Traité de sécurité européen, le programme nucléaire iranien, la situation en Transcaucasie, dans les Balkans, en Moldavie et à Chypre.
    Selon le MAE de Russie, les parties étudieront la perspective des voyages sans visa pour les citoyens de l’UE et de la Russie. Ce serait un véritable symbole du caractère stratégique des rapports entre l’UE et la Russie, considèrent les diplomates. La partie russe est prête à lever les barrières de visa « même dès demain », souligne-t-on au MAE. Avec cela Moscou compte concerter avec les partenaires une sorte de « feuille de route » — plan de transition à un régime sans visa.
    On prévoit d’échanger des opinions également sur des sujets économiques. Le chiffre d’affaire entre la Russie et l’UE a représenté 382 milliards de $ en 2008, soit plus de 50 % des échanges commerciaux de la Russie. La Russie figure parmi les trois premiers partenaires de l’UE (après les Etats-Unis et la Chine). Elle assure 44 % de la totalité des quantités de gaz naturel importées par l’UE, et pour le pétrole et ses dérivés, la Russie est la deuxième après l’Arabie Saoudite. A Moscou on considère que la Russie et l’UE sont des partenaires stratégiques naturels, se complétant l’une l’autre, partageant des valeurs communes de civilisation, l’histoire et l’avenir.

    Lire aussi:

    Salzbourg, ou l’agonie de l’UE?
    Sommet UE-Turquie en Bulgarie: «L’UE cède aux chantages du régime d’Ankara»
    Ces lignes rouges que les USA auraient franchies dans leurs relations avec l’UE
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik