Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LE LUXE DE CIRCULER

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Les automobilistes russes risquent d’être contraints de circuler sur des autoroutes à péage. A en croire « Nezavissimaïa Gazeta », les fonctionnaires proposent de lever l’interdit d’organiser des autoroutes à péage là, o ù il n’existe pas de voie de communication alternative gratuite.

    Les automobilistes russes risquent d’être contraints de circuler sur des autoroutes à péage. A en croire « Nezavissimaïa Gazeta », les fonctionnaires proposent de lever l’interdit d’organiser des autoroutes à péage là, où il n’existe pas de voie de communication alternative gratuite. Les défenseurs des conducteurs entrevoient dans cette initiative une provocation politique, grosse d’actions de protestation massives et de blocages des autoroutes fédérales. Le ministère du Développement économique est, quand à lui, persuadé que cette initiative ne suscitera pas de réaction négative de la part des automobilistes. Le péage ne sera pas élevé, et les conducteurs n’auront pas à renoncer à emprunter de telles autoroutes. Ils circuleront, dit-on au ministère, tout comme on le fait en Allemagne, en Chine et dans d’autres pays. Or dans la même Europe personne ne prive les conducteurs d’une voie de communication alternative. Comme l’écrit « Nezavissimaïa Gazeta », ils peuvent choisir entre un parking payant et gratuit, entre une autoroute à péage et une voie gratuite. Tandis que la proposition du ministère du Développement économique viole l’article de la Constitution de Russie sur une libre circulation des citoyens

    Un responsable de la Banque de Russie a déclaré que le taux annuel d’inflation peut se chiffrer à moins de 10 %. Les experts, interrogés par « Rossiïskaïa Gazeta », sont persuadés qu’en ce décembre il n’y aura pas de flambée des prix comme c’était l’an dernier, mais ils sont inquiets par ce qu’il faudra sacrifier pour cela. Ces semaines-ci l’inflation a été nulle. Depuis le début de l’année les prix ont monté, d’après des données officielles, d’un peu plus de 8%. A titre de comparaison notons que vers ce moment en 2008 ils ont marqué une hausse de 11 %. A présent la Banque de Russie ne cesse de revoir à la baisse le pronostic. Les disponibilités monétaires se compriment. « Rossiïskaïa Gazeta » rappelle que cette méthode de lutter contre l’inflation risque de provoquer une chute de la production, à la suite de la réduction du mouvement des fonds d’entreprises, des défauts de paiement mutuels, ainsi qu’un développement du chômage.

    Les députés de la Douma d’Etat, chambre basse du parlement russe, souhaitent garder à vie des facilités, dont ils bénéficient, informent « Novyé Izvestia ». Actuellement, les membres des deux chambres ont droit à une assistance médicale gratuite à l’Hôpital clinique central et dans les cliniques qui relèvent de l’administration présidentielle. De plus, l’Etat leur paye une assurance vie, mutilation ou maladie d’un montant de rémunération annuelle. Les mêmes avantages concernent les époux et épouses des députés, leurs enfants mineurs, ainsi que leurs enfants étudiants. Même à ceux, qui des années durant ne se donnent pas la peine de venir au parlement, la loi garantit un congé digne et pesant peu sur le budget familial. Toutefois, les membres du gouvernement, ayant travaillé au moins douze mois, à la différence des députés, jouissent de toutes ces facilités à vie. Comme l’écrit le périodique « Novyé Izvestia », si l’amendement à la loi est voté, mêmes les ex-députés de la Douma d’Etat garderont à vie l’accès aux centres de récréation du pays avec une réduction substantielle du prix aux dépens du budget fédéral.

    Selon le journal « Vedomosti », les titulaires de cartes de nombreuses banques ont vu en octobre leurs cartes bloquées.
    Dans la plupart des cas, les opérateurs expliquaient qu’il fallait s’en faire délivrer une nouvelle, étant donné que l’information codée en aurait pu être connue de tiers. Les titulaires de cartes bloquées, interrogés par le journal, ont raconté avoir visité cet été ou en septembre l’Espagne. Tandis que les systèmes de paiement ont informé des problèmes dans l’une des compagnies espagnoles. On peut supposer un piratage des serveurs, stockant l’information, disent les experts. De toute façon, le nombre de cartes compromises est considérablement plus élevé, et le nombre de cas douteux augmentait en fonction de la fréquence des voyages des clients en Espagne. Les vols ont cependant pu être évités, l’argent sur les comptes n’a pas été prélevé, et il n’y a pas eu de plaintes concernant les opérations, écrit le quotidien « Vedomosti ».

    Lire aussi:

    L'inflation russe atteint son minimum pour la période postsoviétique
    Comment la Chine vainc les USA dans la technologie de paiement mobile
    Comment l’«effet Amazon» empêche la Fed de mener sa politique monétaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik