Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LE PRÉSIDENT A ÉCOUTÉ LES HOMMES D’AFFAIRES

    Actualités
    URL courte
    0 01

    Le président Dmitri Medvedev s’est entretenu avec l’Association des industriels et des entrepreneurs de Russie (AEIR). Il a demandé aux hommes d’affaires ce qu’ils pensent de la modernisation de l’économie du pays.

    Le président Dmitri Medvedev s’est entretenu avec l’Association des industriels et des entrepreneurs de Russie (AEIR). Il a demandé aux hommes d’affaires ce qu’ils pensent de la modernisation de l’économie du pays. Ils lui ont demandé à leur tour de les protéger contre la corruption dans les tribunaux et ont avancé l’initiative de l’actionnariat des corporations publiques.
    Le journal « Rossiskaïa Gazeta » écrit que le président a noté que l’économie du pays et les sociétés privées avaient été éprouvées par la crise. Medvedev a conclu aussi que beaucoup d’entre elles n’avaient pas reculé devant les épreuves. Toutefois, on ne pourrait pas éviter une nouvelle crise sans moderniser l’économie ni se transformer soi-même. Le chef de l’Etat a constaté une certaine reprise pendant le troisième trimestre et a promis de continuer à aider ceux qui en ont besoin

    Le quotidien « Nezavissimaïa Gazeta » a déclaré que d’après Alexandre Chokhine, président de l’Association des industriels et des entrepreneurs de Russie (AIER), l’actionnariat des corporations publiques serait la mesure anticrise la plus efficace. Cette initiative a plu au président : « Les corporations publiques qui se trouvent dans un environnement différent ne permettant pas la concurrence resteront, a-t-il dit. Alors que les corporations publiques qui ont été créées à terme et qui terminerait leur activité par une simple distribution de l’argent doivent disparaitre ». « Celles qui sont évidemment nécessaires aujourd’hui doivent modifier leur statut juridique et organisationnelle, a déclaré le président. D’une manière générale nous n’avons pas besoin de cette forme. Je considère qu’à un moment donné nous avons lâché le contrôle sur la création des corporations publiques. Cela ne signifie pas pour autant que nous pourrons les fermer demain. Elles fonctionneront mais, à la longue, elles devront faire leur choix entre l’actionnariat et la liquidation de leur activité ».

    Le journal « Vremia Novosteï » note qu’Oleg Deripaska, un des plus gros entrepreneurs russes, a déclaré devant Dmitri Medvedev ce qui suit : « J’ai découvert par hasard que les tribunaux s’étaient entourés des organismes sans lesquels il n’est pas possible d’obtenir une décision équitable ». Medvedev a conseillé aux hommes d’affaires d’envoyer immédiatement une plainte au Service fédéral de sécurité et, de surcroit, ne pas leur proposer de concussions.
    « L’entrevue n’a pas porté un caractère rituel et des instructions précises seraient données après», a déclaré un participant au dialogue. Les initiatives n’ont pas été spontanées. Elles ont été analysées par l’administration et le gouvernement. Il y a une petite chance que la réforme de la taxe sociale soit ajournée. Non par pitié aux hommes d’affaires mais parce que l’Etat n’est pas prêt pour le moment à adopter le nouveau système.



    Lire aussi:

    Medvedev: les USA ont lancé une guerre commerciale contre la Russie
    Medvedev: les USA ont lancé une guerre commerciale contre la Russie
    Les frappes US en Syrie laissent les mains libres aux terroristes, selon Medvedev
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik