Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    SOUPÇONNES D’AVOIR COMMIS L’ATTENTAT

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Les enquêteurs ont trouvé la maison où les auteurs de l’attaque terroriste contre le train « Nevski Express » sont supposés avoir habité pendant qu’ils préparaient l’explosion. Les policiers ont fait un portrait-robot de l’un des suspects.
    Le journal « Rossiiskaia Gazeta » écrit que les deux hommes que les habitants locaux avaient croisés sont recherchés. Selon les gens du village, ils ont rencontré deux inconnus dans une voiture avec une plaque d’immatriculation enregistrée aux environs de Moscou. L’un d’eux avait l’air de porter une perruque et essayait de faire de sorte que son visage ne soit pas bien vu. Voilà pourquoi un seul portrait-robot est établi. Le journal qui cite les sources proches de l’enquête, raconte que les deux hommes ont demandé où se trouvait le passage à niveau à travers le chemin de fer. Le journal « Vremia Novostei » annonce que les agents de police ont trouvé dans un village de la région de Tver une maison, située non loin du lieu de l’explosion. Dans cette maison, on a trouvé des couchettes dans le grenier et des traces de 4 personnes qui s’y étaient cachés pendant quelques jours. Les échantillons de l’ADN de ces personnes ont été prélevés, on espère pouvoir identifier les criminels présumés. Selon une source dans les forces de l’ordre de la région de Novgorod, un grand nombre de suspects figure dans cette affaire
    Le journal « Novye Izvestia » note que le budget fédéral va allouer aux familles des victimes des compensations, 300 mille roubles pour ceux qui ont péri, 100 mille pour ceux qui sont grièvement blessés, 50 mille pour les blessures légères et moyennes. La compagnie « Les chemins de fer russes » octroieront aussi des fonds. « La valeur de la vie humaine est inappréciable, mais les compensations auraient pu être plus dignes », a déclaré au journal « Vremia Novostei » le directeur exécutif du mouvement « Pour les droits de l’homme » Lev Ponomarev. « Il est triste que les autorités évaluent la vie des citoyens de Russie dix, sinon cent fois moins haut que ceux des pays occidentaux », note le défenseur des droits de l’homme. Ponomarev a cité en exemple ce fait : après l’attaque terroriste du 11 septembre, le gouvernement américain a déclaré que les familles des victimes de l’attaque terroriste et ceux qui ont évité la mort toucheraient une compensation entre 500 mille dollars jusqu’à trois millions.

    Lire aussi:

    Ultimatum des pays arabes: le Qatar doit indemniser les victimes du terrorisme
    La Russie n'a aucune raison de dédommager l'Ukraine pour le rattachement de la Crimée
    Terreur, destructions et enfer: des Syriens parlent de l’attaque US
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik