Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LA RUSSIE ET LES ETATS-UNIS ONT ADOPTE LE CONTENU DU TRAITE DE REDUCTION DES ARMES STRATEGIQUES

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Selon le représentant officiel du département d’Etat Ian Kelly, la Russie et les Etats-Unis ont accordé la partie générale du texte du nouveau traité qui dont succéder au traité START.

    Selon le représentant officiel du département d’Etat Ian Kelly, la Russie et les Etats-Unis ont accordé la partie générale du texte du nouveau traité qui dont succéder au traité START.
    « La plus grande partie est déjà accordée, mais il existe encore quelques problèmes qu’il faut résoudre »,- a dit Kelly. Le diplomate n’a pas mentionné les dates de l’adoption finale. « Je ne peux pas dire quand cela sera fait, pour nous le plus important est de créer un bon traité », — a ajouté le représentant du département.
    D’après Ian Kelly les négociateurs travaillent sérieusement sur le traité et ils ont l’intention d’en finir vers la fin de cette année.
    L’adjoint du président du Comité de la défense de la Douma russe Guennadi Gudkov pense que la déclaration du représentant des Etats-Unis c’est un bon signe :
    La déclaration — même montre que la Russie et les Etats-Unis restent en bonnes relations et que le travail dans ce domaine continue. C’est très important pour le monde entier et pour le désarmement.
    Selon Ian Kelly la priorité de ceux qui négocient à Genève est « de créer un traité convenable qui pourrait satisfaire des intérêts nationaux. Nous espérons avoir plus de prédictibilité et de stabilité dans nos relations concernant la sphère nucléaire. Dans le traité on compte avoir des points qui pourraient garantir le processus effectif de la vérification ».
    Notre expert, l’adjoint du directeur de l’Institue des Etats-Unis et du Canada Pavel Zolotarev est sûr que si les négociateurs américains ont encore quelques questions concernant le traité, ils ne sont liés qu’à la procédure compliquée de sa ratification.
    Ici ils prévoient quelques difficultés. Quelques points sur lesquels insiste l’Amérique sont liés à ce qu’il existe une forte opposition au nouveau président américain, à sa politique du « redémarrage » et bien sûr au nouveau traiter de réduction des armes stratégiques. Cela influence l’attitude des négociateurs.
    Selon Pavel Zolotarev le délai de la préparation du traité était trop bref, seulement 6 mois. Rien de grave ne se passera si ce document très important sera signé un peu plus tard.

    Lire aussi:

    Un nouveau record de dépenses pour la défense
    Trump appelé à sortir du Traité sur les missiles à portée intermédiaire
    Contrôle des armes nucléaires: ses jours sont-ils comptés?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik