Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    SERGUEÏ CHOÏGOU

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Général d’armée, Héros de la Fédération de Russie, il détient le record absolu de longévité au pouvoir d’entre tous les hommes politiques postsoviétiques au rang de ministres.

    Général d’armée, Héros de la Fédération de Russie, il détient le record absolu de longévité au pouvoir d’entre tous les hommes politiques postsoviétiques au rang de ministres. Il gère des situations d’urgence dans tous les gouvernements de Russie depuis 1991.
    D’origine ethnique touvaine, Sergueï Choïgou est né le 5 mai 1955 dans la ville de Tchadan du district autonome de Touva. Diplômé de l’Institut polytechnique de Krasnoïarsk, il est ingénieur du bâtiment par sa formation et agrégé de sciences économiques. De nos jours le ministère des Situations d’urgence, qu’il dirige, groupe des équipes de secouristes à travers toute la Russie, des troupes de protection civile, une Académie de protection civile, un Centre de formation des secouristes, un Institut de recherche et un Centre de monitorage et de prévision des situations d’urgence.
    On dit que le nom conduit l’homme dans la vie. En langue des Komis le nom Choïgou signifie « fossé rempli de cadavres ». Mais c’est bien à lui et aux structures qu’il commande que les gens doivent leur vie

    M. Choïgou a su rassembler une équipe mobile de compagnons d’idées. Son autorité est absolue. Son regard en dessous trahit un caractère énergique. Il contrôle personnellement tous les graves accidents. « Je ne veux pas que les sauveteurs, que je respecte énormément, me reprochent un jour : Et Vous, êtes-vous y allés ? » Et Choïgou va partout.
    Son armée est en permanente alerte et se rend sur les lieux immédiatement – s’agit-il des incendies, des séismes, de Tskhinval en ruines, de l’accident meurtrier à la centrale de Saïano-Chouchenskaïa ou encore d’un attentat contre le train « Nevski Express ».
    En famille il est entouré de femmes. Sans doute, parce qu’elles peuvent compter sur lui. L’épouse Irina s’occupe de l’organisation du business touristique. La fille aînée Ioulia a suivi les traces de son père – elle dirige un Centre d’assistance psychologique urgente au ministère de son père. La deuxième fille Xénia étudie l’économie à MGIMO.
    Choïgou n’aime pas parler de sa vie privée. D’ailleurs « cet homme rompu au métier » est toujours avare en paroles. C’est bien rare qu’il révèle aux journalistes ses habitudes : pas de cigarettes le matin, bouillie d’avoine, képhir et aller se coucher à neuf heures – tout pour la santé. Mais il n’arrête pas de fumer par principe – faut bien se réserver un petit plaisir dans la vie ! Il affectionne une bonne cuisine, de la viande, du vin rouge âpre, du poisson frais – la nourriture pour lui est une sorte de rite. Il pratique du sport – aime surtout le football et l’équitation. Il écoute des chansons d’auteurs et de la musique classique, interprétée par Vanesse May. Il se repose exclusivement en Russie, dans son pays natal, dans les monts Saïan.
    En novembre 2009 Sergueï Choïgou a été élu Président de la Société géographique russe. Le ministre des Situations d’urgence aura à redonner la gloire d’antan à l’organisation, fondée en 1845. Et il n’y a pas à douter que là aussi « il ira jusqu’au bout », comme dans l’intention d’obtenir une responsabilité pénale pour ceux, qui nient la victoire de l’URSS dans la Grande guerre nationale. M. Choïgou a exigé de ses compagnons pour le parti « Russie Unie » de cesser de « rabâcher » ce thème, et de le soumettre à la chambre basse du parlement : « Et après on verra — qui campe sur quelles positions ».


    Lire aussi:

    Un F-16 de l’Otan a cherché à s’approcher de l’avion du ministre russe de la Défense
    Daech contrôle moins de 5% du territoire syrien
    Plus de 30 groupes tactiques prêts au combat dans l’Ouest de la Russie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik