Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Piraterie: le vraquier Ariana avec 24 Ukrainiens à bord libéré (Iouchtchenko)

    Actualités
    URL courte
    Piraterie en Somalie (164)
    0 0 0

    Le vraquier Ariana avec 24 Ukrainiens à bord retenu par des pirates depuis mai 2009, a été libéré, a annoncé jeudi à Kiev le président ukrainien Viktor Iouchtchenko.

    Le vraquier Ariana avec 24 Ukrainiens à bord retenu par des pirates depuis mai 2009, a été libéré, a annoncé jeudi à Kiev le président ukrainien Viktor Iouchtchenko.

    "Les marins ukrainiens ont été libérés. Je félicite nos 24 gars, leurs familles et toute l'Ukraine à l'occasion de cette victoire", a indiqué M.Iouchtchenko cité par son service de presse.

    L'Ariana a été attaqué le 2 mai dernier dans l'océan Indien, à 250 milles au sud-ouest des Seychelles. Le navire, faisant route du Brésil vers le Proche-Orient, transportait 35.000 tonnes de soja. Après avoir capturé le vraquier, les pirates l'ont conduit dans le port de Hobyo (partie centrale de la Somalie) et ont exigé une rançon de 10 millions de dollars pour la libération des 24 membres d'équipage. Jeudi, les pirates ont déclaré avoir touché 2,5 millions de dollars.

    Le président ukrainien a annoncé avoir ordonné de transporter les anciens otages dans le port le plus proche et de leur accorder une aide médicale et juridique nécessaire en prévision de leur retour en Ukraine. "Ils rentreront prochainement en Ukraine à bord d'un avion ukrainien", a-t-il déclaré.

    Les pirates ont quitté le navire après avoir reçu la rançon, selon Nikolaï Malomouj, chef du Service des renseignements extérieurs d'Ukraine. L'Ariana est actuellement protégé par une frégate portugaise qui participe à l'opération anti-piraterie de l'OTAN "Ocean Shield" (Bouclier océanique).

    Dossier:
    Piraterie en Somalie (164)

    Lire aussi:

    Des pirates enlèvent un Russe au large du Nigeria
    Les USA forment des éclaireurs ukrainiens pour le conflit dans le Donbass
    Opération anti-piratage: l’Inde et la Chine libèrent un bateau de commerce
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik