Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    EN TOUT CONFORT ENTRE LES DEUX CAPITALES

    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    Le nouveau train « Sapsan » a engagé la circulation régulière sur l’itinéraire Moscou-St Petersbourg.

    Le nouveau train « Sapsan » a engagé la circulation régulière sur l’itinéraire Moscou-St Petersbourg. Selon le journal « Komsomolskaïa Pravda », un billet de première classe coûtera près de 200 dollars et celui de deuxième classe – plus de 100 dollars. Des téléviseurs, des tableaux permettant de s’informer sur la vitesse sont aménagés dans les dix wagons du train. Le TGV paraît vraiment fantastique et cette impression ne disparaît pas à l’intérieur. Quiconque entre dans le wagon s’avère dans un espace confortable sans tambours traditionnels entre les wagons. Les portes sont faites en verre antitraumatique. Il n’y a pas non plus de coupés, les wagons font penser au salon d’avion aux grandes fenêtres et à un vaste tour d’horizon. Les bistros se trouvent au centre du TGV. Les passagers n’ayant pas payé le repas en achetant le billet auront la possibilité d’y casser la croûte. Selon le journal, les caméras vidéo de surveillance seront aménagées d’ici 2012

    Le jоurnal « Rossiiskaïa Gazeta » décrit la visite de deux jours du secrétaire général de l’OTAN Anders Fogh Rasmussen à Moscou. Les parties ont fait part d’intention de coopérer malgré les divergences concernant la Géorgie et l’élargissement de l’alliance vers l’Est. Cependant, le secrétaire général de l’OTAN a refusé de soutenir le projet d’Accord sur la sécurité européenne ayant déclaré qu’il ne l’estimait pas nécessaire. « Je veux dire au peuple russe que l’OTAN ne considère pas la Russie comme un ennemi. L’OTAN ne conçoit aucun projet dirigé contre la Russie, a dit Rasmussen. Il serait absurde de dissimuler nos divergences dans plusieurs domaines mais nous devons mettre le cap sur les volets où nos intérêts coïncident ». Anders Fogh Rasmussen a en vue la lutte contre la piraterie, contre la prolifération des ADM, contre le terrorisme et la stabilisation en Afghanistan.

    Les espoirs des automobilistes de prévenir la montée des prix de l’essence en fixant les prix nets ne deviennent pas réalité. Selon le journal « Nezavissimaïa Gazeta », les fonctionnaires proposent aux consommateurs de se fonder sur les prix boursiers. De l’avis des experts, le commerce boursier ne contribue pas à mettre fin à la manipulation des prix. Cependant, le refus d’établir la formule des prix n’est qu’une tentative de renoncer à réguler les prix. Les autorités reconnaissent la dépendance du marché russe des dérivés du pétrole des prix mondiaux. Cependant, le minimum conventionnel des prix de l’essence considérés comme équitables et incompétitifs demeure en suspens. Selon les experts cités par le journal « Nezavissimaïa Gazeta », on a besoin de volonté d’Etat, le gouvernement étant à même d’assurer un milieu concurrentiel au lieu d’élaborer toutes sortes de formules.

    Lire aussi:

    L'Ukraine dans l'Otan: ce n'est pas pour demain, selon Washington
    Bientôt des wagons de métro réservés aux femmes en Turquie
    Le prix exorbitant de cet hélicoptère US dépasse celui des chasseurs de la 5e génération
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik