Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    DMITRI MEDVEDEV: LA RUSSIE EST PRÊTE A PARTICIPER AU NOUVEL ACCORD SUR LA PRESERVATION DU CLIMAT

    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    La Russie est prête à participer à un nouvel accord global sur la réduction des

    La Russie est prête à participer à un nouvel accord global sur la réduction des émissions des gaz à effet de serre, a dit le président russe Dmitri Medvedev à la rencontre des chefs d'Etats et de gouvernements dans le cadre de la 15-ème Conférence de l'ONU pour les changements climatiques à Copenhague. Dans son intervention, il a parlé du grand rôle de Russie dans la lutte contre le réchauffement global, lié pour beaucoup aux émissions accrues des gaz à effet de serre.
    "En ce moment, la Russie est un leader mondial en matière de réduction des émissions des gaz à effet de serre. Au cours des dernières 17 années, ses émissions sont inférieures par rapport à celles de 1990, 30% en moins. Pendant 20 ans, le volume de réduction des émissions de ces gaz dans notre pays constitue 50% des volumes globaux", -  a declaré Medvedev.
    Les changements climatiques globaux, c’est une question qui doit être résolue à plusieurs niveaux. Il nous faut un instrument performant et efficace d'ici la fin de la première phase du protocole de Kyoto, c'est-à-dire vers 2012, pour régir la coopération internationale. Il faut qu'il soit global et se base sur les principes de l'équité, de la responsabilité universelle. La Russie fera son apport dans la lutte contre le réchauffement climatique quels que soient les résultats du sommet, a souligné le chef d'Etat russe. "La fédération de Russie est prête à participer à la préparation de l'accord juridiquement contraignant, elle est prête à fixer des engagements sur les émissions. Nous nous en occuperons indépendamment du fait si nous pourrons ou non tomber d’accord sur les principes essentiels", a déclaré Dmitri Medvedev. "Nous estimons que cette approche doit être pratiquée dans d’autres pays".
    Le président russe compte que les pays s'entendront prochainement sur une " feuille de route " dont la réalisation leur permettra d'aboutir à un accord global sur le climat.
    Le président américain Barack Obama a déclaré que les Etats-Unis étaient aussi prêts à lutter contre le changement du climat. Le chef de l’administration américaine a dit que son pays était prêt à réduire de 17% les émissions des gaz à effet de serre vers 2020 et de plus de 80% vers 2050, sans toutefois préciser, quelle année était considérée comme un point de repère.
    Le premier ministre de Suède (ce pays assure la présidence à l’UE en ce moment) Fredrik Reinfeldt a rappelé que les Etats-Unis et la Chine étaient responsables pour la moitié des émissions dans le monde et qu’ils devaient donc apporter une contribution décisive dans la lutte contre le changement du climat. Si ces pays ne prennent pas des engagements plus durs à réduire les émissions, la communauté internationale ne pourra pas accomplir le sien : préserver le climat sur la planète.

    Lire aussi:

    WWF: la sortie des USA de l'Accord de Paris sur le climat nuira à leur leadership
    La Russie ratifiera l’accord de Paris sur climat d’ici 2020
    Les États-Unis disent se retirer de l'accord de Paris, à une condition
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik