Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Nucléaire: l'Iran réduira sa coopération avec l'AIEA

    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    Téhéran continuera de réduire sa coopération avec l'Agence internationale de

    Téhéran continuera de réduire sa coopération avec l'Agence internationale de l'énergie atomique suite à la position non objective de l'AIEA sur le programme nucléaire iranien, a annoncé dimanche l'agence ISNA, citant Alaeddin Borujerdi, président de la commission parlementaire pour la sécurité nationale et la politique extérieure.
    "Notre ligne consiste actuellement à réduire la coopération avec l'Agence", a-t-il déclaré, précisant que cette démarche de Téhéran résultait des "décisions mal pesées" de l'AIEA.
    "L'Agence prend des décisions politiques au mépris des règles en vigueur et cède à la pression exercée par les pays occidentaux, ce qui risque de compromettre la coopération bilatérale", a ajouté M.Borujerdi.
    Le président du parlement iranien Ali Larijani avait antérieurement déclaré que Téhéran pouvait réduire sensiblement sa coopération avec l'AIEA en réponse à la position de l'Agence condamnant la construction d'un nouveau site d'enrichissement d'uranium en République islamique. Cette déclaration a été soutenue par la majorité des parlementaires: 266 des 290 députés du Majlis ont signé la lettre invitant le gouvernement à "baisser le niveau de coopération avec l'AIEA".
    La démarche des députés fait suite à la résolution du Conseil des gouverneurs de l'Agence critiquant l'Iran pour avoir implanté un deuxième site d'enrichissement à Qom (100 km au sud de Téhéran). L'AIEA souhaite que la République islamique "applique complètement et sans conditions" les résolutions du Conseil des gouverneurs et celles du Conseil de sécurité de l'ONU, y compris en cessant d'exploiter le site de Qom.


    Lire aussi:

    La Russie est opposée à l'implication de l'AIEA dans le processus de désarmement nucléaire
    L’Iran pourra-t-il enrichir de l’uranium pour fabriquer une bombe atomique?
    Chef de l’AIEA: la Russie est un participant actif au progrès de l’énergie atomique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik