Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LA COTE DE LA RUSSIE EST RELEVÉE

    Actualités
    URL courte
    0 2 0 0

    Les experts internationaux ont amélioré le pronostic sur l'économie russe, communique le journal «Rossiiskaia Gazeta». Le déficit du budget cette année, ainsi que pendant les deux ans années à venir, sera plus bas que le gouvernement ne compte.

    Les experts internationaux ont amélioré le pronostic sur l'économie russe, communique le journal «Rossiiskaia Gazeta». Le déficit du budget cette année, ainsi que pendant les deux ans années à venir, sera plus bas que le gouvernement ne compte. Pas plus tard qu’en 2012, les revenus commenceront à dépasser de nouveau les dépenses. Des pronostics aussi optimistes pour l'économie russe étaient publiés par l'Agence internationale de cotations Standard and Poor s (S&P).
    La réduction du déficit budgétaire a permis à l'agence de reconsidérer son ancien pronostic sur les cotes de la Russie : « stable » au lieu de « négatif ».
    "Selon nos estimations, les paramètres budgétaires, ainsi que les paramètres de la balance des actifs et des obligations s'amélioreront graduellement à la suite de la stabilisation des conditions du commerce en Russie et la reprise par les dirigeants du pays de la politique de la réduction du déficit du budget dans les années à venir, — dit le message de l'agence. Les experts internationaux attendent que le déficit du budget soit moins important que les 8,3 pour-cent prévus initialement, un ou deux points de pourcentage de moins. Plus tôt, les fonctionnaires russes ont déjà exprimé des pronostics semblables. Cependant S&P est allé encore plus loin – cette agence prédit que le déficit budgétaire sera plus bas que prévu en 2010, et en 2011. De plus, les experts internationaux prédisent prochainement un excédent du budget. Les fonctionnaires russes n’ont pas encore annoncé qu’un tel tournant des événements était possible.
    Néanmoins, tout comme les experts nationaux, S&P mentionne une condition substantielle : ce sera possible dans le cas de l'absence d’une chute brutale des prix du pétrole — plus bas que soixante dollars le baril. Mais, selon un nouveau pronostic du ministère du développement économique, le prix du baril se lèvera déjà l'année suivante jusqu’à soixante cinq dollars
    D'ailleurs, dans le pronostic il y a des points pas trop agréables. L'agence prévient que le système bancaire risque de freiner pendant les années à venir la croissance économique. Elle rappelle la dépendance de l'économie des prix pétroliers. La productivité dans les secteurs des matières premières et autres, selon S&P, restera à un des niveaux les plus bas en Europe.

    COMMENTAIRE

    L’analyste de la Compagnie « Arbat Capital» Mikhaïl Zavaraev explique sur quoi se basaient les experts de l'agence «S&P», quand ils prenaient la décision de relever la cote de la Russie dans leurs pronostics.
    ( )
    Les paramètres budgétaires, la balance commerciale, les conditions du commerce, le déficit du budget – c'est-à-dire, dans le modèle standard de «S&P», il y a une quantité immense de paramètres qui sont examinés en fonction de la situation économique. C'est pourquoi, il est difficile de choisir quelque facteur concret. L'économie est estimée en tout d'après un très grand nombre de facteurs. Il faut dire en général qu'après les scandales connus avec les agences hypothécaires occidentales, après leurs défauts de paiement, les analystes internationaux ont une attitude très conservatrice envers la révision des cotes. Cela concerne surtout la hausse. Plusieurs experts préfèrent prendre des précautions maintenant pour éviter une critique possible dans l’avenir.


    Lire aussi:

    Le FMI prévoit une reprise économique en Russie dès cette année
    Quels pays de l'UE pourraient afficher un excédent budgétaire à la fin de l'année 2017?
    L’armée française mise à la diète pour boucler le budget de l’État
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik