Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Le vice-ministre russe des AE Alexei Borodavkine a formulé la position de Moscou

    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    Le vice-ministre russe des AE Alexei Borodavkine a formulé à une conférence de presse à l’agence ITAR-TASS la position de Moscou sur les problèmes clés de la politique internationale.

    Le vice-ministre russe des AE Alexei Borodavkine a formulé à une conférence de presse à l’agence ITAR-TASS la position de Moscou sur les problèmes clés de la politique internationale.
    Borodavkine a déclaré en répondant à la question d’un journaliste concernant le litige territorial avec le Japon que la déclaration par Tokyo de sa position radicale à ce sujet tombait mal à propos. L’unique moyen de surmonter les divergences, c’est le dialogue, a souligné le diplomate. Borodavkine espère que la visite du chef de la diplomatie nippone Katsumi Okada à Moscou qui commence dimanche s’avérera fructueuse dans la coopération bilatérale.
    Borodavkine a dit que le consentement de la RDPC à reprendre les pourparlers multipartites sur le programme nucléaire constituait un événement très important en 2009. A son avis, il faut assurer la participation de l’AIEA au règlement du problème. Pyongyang a consenti à reprendre les pourparlers le 11 décembre pendant la visite de l’envoyé spécial américain Steven Bosworth en RDPC.
    Alexei Borodavkine a abordé, en outre, à la conférence de presse le problème des livraisons d’armes russes à l’Iran. Selon lui, la Russie n’estimait pas nécessaire d’annuler le contrat de livraisons des systèmes S-300.
    Selon le vice-ministre des AE, la Russie participera à la conférence internationale sur l’Afghanistan qui se tiendra le 28 janvier à Londres. « Nous attribuons une grande importance à ce forum après les présidentielles en Afghanistan, a dit Alexei Borodavkine. L’ordre du jour reflètera les priorités de la communauté mondiale dans la normalisation de la situation dans ce pays ». Il sera fondé, a ajouté le diplomate, sur les problèmes auxquels se heurte l’administration afghane : la lutte contre le terrorisme et le narcotrafic et le développement de la coopération régionale.


    Lire aussi:

    Alep en paix, 25 000 chrétiens réintègrent leurs foyers
    L'opposition syrienne n'exige plus la démission d'Assad
    La Russie sauve encore une fois l'Europe d'une nouvelle vague migratoire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik