Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    VLADIMIR POUTINE A INAUGURE L’OLEODUC « SIBERIE ORIENTALE – OCEAN PACIFIQUE »

    Actualités
    URL courte
    0 410

    La Russie a fait encore un pas vers l’élargissement de sa présence sur le marché énergétique des pays de la région Asie-Pacifique (APAC).

    La Russie a fait encore un pas vers l’élargissement de sa présence sur le marché énergétique des pays de la région Asie-Pacifique (APAC).
    Lundi, le Premier-ministre Vladimir Poutine a inauguré l’oléoduc « Sibérie Orientale – Océan Pacifique » et lancé le chargement du premier pétrolier. La cérémonie s’est déroulée dans le port pétrolier Kozmino que Vladimir Poutine a visité au cours de sa visite de travail à l’Extrême Orient.
    Cet oléoduc est destiné à diversifier les livraisons de pétrole russe et ouvrir à la Russie un nouveau marché perspectif. Vladimir Poutine a rappelé que la décision de construire le système a été prise le 31 décembre 2004 et en cinq ans tout a été fait comme prévu. Le Premier ministre a souligné que la crise financière n’a pas empêché la réalisation des travaux à temps. C’est un très bon cadeau à la Russie pour le Jour du Nouvel An, a noté le premier ministre en s’adressant aux ouvriers qui avaient participé à la construction de l’oléoduc.
    Regardez ce que vous avez fait avec vos mains ! Ce n’est pas un simple tube. Ce sont aussi des ponts, des chemins de fer, des autoroutes, des systèmes de communication… Et tout cela a été réalisé au top niveau technologique. Même le port où nous sommes réjouit l’œil, réjouit le cœur…
    Le but principal de la construction est de transporter le pétrole de la Sibérie Occidentale et Orientale vers les marchés des pays au bord de l’océan Pacifique. Ce système sera connecté aux tubes existants de la société Transneft ce qui permettra de créer un réseau unique permettant un transport rapide de pétrole vers l’est et l’ouest de la Russie. Cet oléoduc deviendra le plus grand dans le monde – de trois fois supérieur celui de l’Alaska. La base de ressources de cet oléoduc en Sibérie Occidentale est la région de Tomsk et le territoire Hanty-Mansiïski. Ces réserves de pétrole permettent de combler les nécessités des régions de la Sibérie Orientale et de l’Extrême Orient ainsi que d’exporter ces ressources naturelles aux pays de l’APAC.
    Selon la stratégie énergétique de la Russie les régions de la Sibérie Orientale et de l’Extrême Orient occupent une place privilégiée dans le développement de l’industrie énergétique du pays. Il s’agit en effet du déplacement des centres d’extraction de gaz et de pétrole vers l’Est. C’est ici que se trouvent la plupart des ressources énergétiques russes. D’autre part, les pays de l’Asie-Pacifique, et premièrement ceux de l’Asie du Nord-Est, ont un grand potentiel de développement économique et de consommation d’hydrocarbures. Selon les experts, la demande de pétrole dans les plus grands pays de l’APAC va augmenter de 25% d’ici 2025 et donc va dépasser la consommation mondiale. Cette situation sera due principalement au triplement de la consommation de pétrole en Chine.
    L’effet socio-économique de la construction de l’oléoduc Sibérie Orientale – Océan Pacifique est aussi difficile à sous-estimer. Le tube va résoudre de graves problèmes sociaux. La réalisation du projet par les sociétés sibériennes permettra un progrès formidable dans le développement de l’économie de la région. La Sibérie va se doter d’une branche d’industrie toute entière. De grands investissements, et donc de grands impôts, vont relancer l’économie sibérienne. Les autorités locales parlent de la « seconde industrialisation » de la Sibérie qui permettra à la région de devenir le moteur de l’économie nationale.

    Lire aussi:

    La Chine a importé 100 M t de pétrole russe
    Le Forum oriental, occasion pour la Russie de resserrer ses liens avec l’Asie-Pacifique
    Poutine possède «l’esprit du tigre de Sibérie», assure le Président sud-coréen
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik