Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LA RUSSIE MISE SUR LES APPROCHES ORIGINALES DANS LA RESOLUTION DU LITIGE TERRITORIAL AVEC LE JAPON

    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    Moscou est prête à discuter le différend territorial avec le Japon par le biais des approches non-standardis, a déclaré le ministre russe des Affaires Etrangères Sergueï Lavrov à la conférence de presse qui a suivi les négociations avec son homologue japonais Katsuya Okada.

    Moscou est prête à discuter le différend territorial avec le Japon par le biais des approches non-standardisées, a déclaré le ministre russe des Affaires Etrangères Sergueï Lavrov à la conférence de presse qui a suivi les négociations avec son homologue japonais Katsuya Okada. C’était la première visite d’un si haut officiel japonais à Moscou après l’arrivée au pouvoir du Parti démocratique à Tokyo.
    Le litige territorial entre les deux pays concerne quatre îles du sud des Kouriles. Le Japon les revendique invoquant l’accord bilatéral du XIXème siècle. Moscou justifie sa possession des îles par le bilan de la Seconde guerre mondiale. Leur entrée en URSS, dont la Russie est l’héritière légitime, est accompagnée de documents officiels internationaux. La position de Moscou est que la souveraineté de la Russie sur les îles Kouriles est indubitable.
    Selon le Premier-ministre russe, les deux parties ont essayé de discuter ce problème dans un sens positif. Un bon contact a été établi et Moscou estime qu’il facilitera une bonne ambiance pour les futures négociations. Voici les commentaires de Viktor Pavliatenko, chef du Centre russe de recherches japonaises :
    Le but est que les parties confirment leur volonté de continuer discussion de tous les points litigieux dans une atmosphère calme et constructive. Cela concerne également le problème de la délimitation frontalière. C’est symbolique parce que jusqu’à présent il s’agissait seulement du problème territorial. Ainsi les ministères des Affaires Etrangères de Russie et de Japon jettent une base pour une progression constructive.
    Avec cela, Katsuya Okada a déclaré que Tokyo liait le développement du dialogue tous azimuts avec Moscou avec le règlement du problème des Kouriles. Mais, a-t-il ajouté, l’actuel gouvernement japonais est prêt à développer les relations politiques et économiques avec la Russie, qu’il a nommé comme « deux roues de la même voiture ». Les autorités japonaises, souligné M. Okada, considère la Russie comme leur partenaire dans la région Asie-Pacifique. Sergueï Lavrov a exprimé la même attitude de Moscou envers Tokyo. Selon lui, les deux parties sont décidées à mettre en œuvre les arrangements entre le président russe Dmitri Medvedev et le Premier-ministre japonais Yukio Hatoyama sur le développement de la coopération entre les deux Etats dans la sphère des relations bilatérales et dans les questions internationales.

    Lire aussi:

    Poutine: Moscou et Tokyo pourraient travailler ensemble sur les îles Kouriles
    Une mission d’affaires japonaise visite les Kouriles pour la première fois
    Shinzo Abe à Moscou, traité de paix russo-japonais en vue?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik