Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    ISRAËL EST INTERESSE A LA REANIMATION DU PROCESSUS DE PAIX AU PROCHE-ORIENT

    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    La renaissance du processus de paix au Proche-Orient deviendra le sujet principal aux pourparlers du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou qui se dérouleront mardi à Caire. Le président d’Egypte Hosni Moubarak et d’autres hommes politiques seront parmi ses interlocuteurs.

    La renaissance du processus de paix au Proche-Orient deviendra le sujet principal aux pourparlers du Premier ministre israélien Benyamin Netanyahou qui se dérouleront mardi à Caire. Le président d’Egypte Hosni Moubarak et d’autres hommes politiques seront parmi ses interlocuteurs. Les parties vont formuler leurs attitudes et leurs approches concernant la résolution du problème proche-oriental.
    Le processus de paix au Proche-Orient a été interrompu à la fin du décembre 2008, plus précisément après le début de l’opération militaire dans la bande de Gaza, qui est devenue la plus sanglante. L’objectif d’Israël était de détruire l’infrastructure militaire du mouvement radical HAMAS. Le but n’était pas atteint mais les négociations ont échoués. Quelques pays, y compris la Russie et les Etats-Unis ont essayé de reprendre les négociations mais ils n’ont pas réussi à cause de l’activité de colonisation d’Israël sur les territoires occupés. L’expert-orientaliste Irina Zviagelskaya a apprécié de façon suivante la situation qui s’est formée.
    On a toutes les raisons de dire que cette année était l’année des occasions manquées. Les palestiniens et les israéliens doivent reprendre les négociations et résoudre les problèmes qui ont provoqué le conflit. Israël devrait faire les démarches sérieuses et accepter un compromis. Il s’agit de faire de Jérusalem la capitale des deux pays et d’évacuer les colonies. En ce qui concerne les palestiniens, ils devront aussi revoir leurs principes. C'est-à-dire, les deux parties doivent faire des sacrifices très sérieux.
    Mais pour cela ils auront besoin de la volonté politique. Il ne sera facile de le faire si on prend en compte l’état d’esprit qui existe en Israël et en Palestine. Si les deux états ne changes pas leurs attitudes on ne pourra ni reprendre les négociation ni trouver les solutions intermédiaires, ni régler la situation en général.

    Lire aussi:

    La guerre va-t-elle reprendre entre Israël et la bande de Gaza?
    Moscou: Jérusalem-Est future capitale de la Palestine, Jérusalem-Ouest celle d’Israël
    Israël mène-t-il une «guerre silencieuse» contre Gaza dans l’ombre de la crise syrienne?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik