Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    UNE PRISON A LA MAISON

    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    Le président Dmitri Medvedev a signé la loi selon laquelle le système pénitentiel doit devenir plus humain et efficace. Grace à lui, les criminels pourront rester à la maison si leurs péchés ne sont pas très sérieux.

    Le président Dmitri Medvedev a signé la loi selon laquelle le système pénitentiel doit devenir plus humain et efficace. Grace à lui, les criminels pourront rester à la maison si leurs péchés ne sont pas très sérieux. Les condamnées vont purger leur peine dans leurs propres maisons.
    Selon « Komsomolskaïa Pravda » la loi prévoit les amendements dans le Code pénal. L’arrêt à domicile permettra de décharger les prisons et les maisons d'arrêt et sera une mesure préventive dans la lutte contre la criminalité. Quand les gens se trouvent dans les colonies ils sont entourées par les autorités criminelles, après plusieurs personnes n’arrivent pas de trouver leur place dans la société et complètent les bandes des récidivistes.
    D’après « Rossiyskaya Gazeta » les inspections du département pénitentiaire vont surveiller le respect du régime, donc tout sera très sérieux. Pourtant cette punition est meilleure que la prison, elle ne déforme pas l’âme. En même temps les prisonniers ne doivent pas sentir l’impunité parce que tu n’es plus quelqu’un de libre. « Le nombre approximatif de condamnés qui peuvent subir cette peine peut atteindre 13 mille par an »,- a-t-on expliqué dans le Service pénitentiaire fédéral. Maintenant les juges doivent aussi s’habituer à ce qu’il existe une punition pareille. Personne ne sait combien de temps cela pourrait prendre. Pourtant, selon « Vedomosti », le problème principal de notre législation consiste en se que la politique pénale est faussée. Les gens purgent la peine encore avant d’être jugé. Le tribunal doit « légaliser » le temps passé en prison. On va apporter les amandements dans le code pénal qui permettront d’arrêter seulement ceux qui ne sont pas soupçonnées des crimes très graves. Par exemples les députés de la Douma russe ont une proposition de ne pas appliquer les sanctions contre les entreprises illégales et le blanchiment de l’argent. Mais à cause des longs règlements ces initiatives ne se sont pas transformées en lois.

    Lire aussi:

    Un reportage choc sur les détenus toxicomanes dans une prison UK
    Des geôliers néerlandais indignés par la liberté de leurs prisonniers
    Réforme de la procédure pénale: effet d’annonce pour masquer les coupes budgétaires?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik