Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Biélorussie: pas d'accords secrets avec l'Occident (Loukachenko)

    Actualités
    URL courte
    0 0 0 0

    La Biélorussie n'a jamais mené de négociations dans la coulisse sur la vente de biens publics à l'Occident, a déclaré mercredi le président biélorusse Alexandre Loukachenko lors d'une conférence de presse.

    La Biélorussie n'a jamais mené de négociations dans la coulisse sur la vente de biens publics à l'Occident, a déclaré mercredi le président biélorusse Alexandre Loukachenko lors d'une conférence de presse.

    "Si je fais une promesse à quelqu'un, je serai un jour obligé de la tenir", a-t-il affirmé, ajoutant qu'il "n'était lié à l'Occident par aucun accord secret, notamment sur la vente de biens publics biélorusses".

    "Nous n'avons jamais agi dans le dos de nos alliés", a souligné M.Loukachenko.

    Evoquant la participation de son pays au programme "Partenariat oriental" de l'UE, il a fait remarquer que ce facteur contrariait la Russie. "Les relations entre la Russie et la Biélorussie ignorent des problèmes sérieux, mais une certaine tension est néanmoins présente. Par exemple, en raison du programme "Partenariat oriental", a constaté le leader biélorusse.

    Selon lui, ce n'est pas par inimitié pour Moscou que Minsk s'est associé à ce programme. "Nous n'avons pas intégré le Partenariat oriental pour nuire à la Russie. On nous a proposé des projets avantageux dans les domaines de l'énergie, des transports et de la logistique", a expliqué M.Loukachenko, rappelant que Moscou avait toujours encouragé la Biélorussie à normaliser ses relations avec l'Union européenne et les Etats-Unis.

    Le Partenariat oriental est un programme liant l'Union européenne à six pays d'Europe orientale et du Caucase du Sud: l'Arménie, l'Azerbaïdjan, la Biélorussie, la Géorgie, la Moldavie et l'Ukraine. Aux termes du programme, il a été prévu de leur octroyer 600 millions d'euros d'ici 2013. Lancé officiellement le 7 mai dernier lors du sommet de l'Union européenne à Prague, ce projet suppose un rapprochement politique et économique de ces pays avec l'UE, mais pas leur adhésion à l'Union.

    Lire aussi:

    Loukachenko accuse les USA et l’Allemagne de financer des provocations en Biélorussie
    Halte à l'hystérie autour d'exercices militaires en Biélorussie
    Défense russe: les manœuvres russo-biélorusses purement défensives
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik