Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    « IZVESTIA EN UKRAINE » SONT FERMES APRES LA LIGNE DIRECTE AVEC « LA VOIX DE LA RUSSIE »

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Selon le président du holding « Izvestia » Vladimir Mamontov la vraie cause de la fermeture du

    Selon le président du holding « Izvestia » Vladimir Mamontov la vraie cause de la fermeture du journal populaire « Izvestia en Ukraine » c’est son intervention lors de la ligne directe Kiev-Moscou, organisé par la « Voix de la Russie ». Il l’a déclaré à Kiev où il est arrivé pour comprendre la situation.
    Cette décision a été prise par des partenaires ukrainiens – le holding « Glavpred-media ». La partie ukrainienne l’a expliqué par des problèmes financiers.
    Le chef d’« Izvestia » s’est prononcé très franchement lors de la ligne directe à propos de l’un des participants à la campagne présidentielle Viktor Iouchtchenko. Outre cela Vladimir Mamontov a refusé la supposition de ses opposants de Kiev que les propriétaires ukrainiens peuvent dicter au journal ce que le journal doit publier.
    J’ai réussi de répondre d’une façon brusque à la réplique du présentateur ukrainien. «Nous savons ce que c’est que les « Izvestia en Ukraine »,-a-t il dit- ils écrivent ce que leurs propriétaires ukrainiens leur dictent». Moi, j’ai dit que cela contredit l’accord avec nos partenaires ukrainiens et les principes du journal « Izvestia ».
    La déclaration lors de la ligne directe avec notre radio et l’appréciation peu flatteuse des actions du président s’est coïncidée d’une façon étrange à la fermeture du journal un jour après.
    Voici ce que dit Vladimir Mamontov :
    On dit que le journal doit de l’argent aux actionnaires ukrainiens. Mais sur les comptes du journal il y a de l’argent, et ses actionnaires ont bloqué les comptes, maintenant le journal ne peut pas sortir et gagner de l’argent. Je ne peux pas l’expliquer que par l’attitude générale du journal et par l’attitude politique.
    Le directeur du journal « Izvestia en Ukraine » Ianina Sokolovskaia est persuadée que la cause principale de la fermeture du journal est la cause politique. Selon Sokolovskaia, en plaine campagne électorale, les représentants essayaient d’imposer au journal leur publicité politique. Outra cela, les dirigeants du journal on refusé de faire de la publicité d’un des candidats à la poste du président, qui a une position antirusse.

    Lire aussi:

    L’Ukraine ferme des sites Internet russes, Moscou dénonce «une violation des libertés»
    L’Ukraine refuse l’entrée à un journaliste russe, Moscou appelle l’OSCE à réagir
    Moscou met en doute les déclarations de Kiev sur les moteurs de fusée livrés à Pyongyang
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik