Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Stalinisme: le maire de Riga appelle à ne pas accuser les soldats soviétiques

    Actualités
    URL courte
    0 11

    Le maire de Riga Nils Usakovs estime que la Lettonie a beaucoup souffert des crimes du stalinisme, mais appelle à ne pas en imputer la responsabilité aux anciens combattants soviétiques.

    Le maire de Riga Nils Usakovs estime que la Lettonie a beaucoup souffert des crimes du stalinisme, mais appelle à ne pas en imputer la responsabilité aux anciens combattants soviétiques.

    "En 1940, la République lettone a été dépossédée de son indépendance par une voie non démocratique. Il s'agissait d'un crime énorme contre son peuple: le pourcentage des victimes parmi les Lettons a été plus élevé que parmi les représentants d'autres communautés ethniques. On ne peut ni justifier ni oublier les déportations de Lettons perpétrées au cours des années suivantes. Cependant, il serait erroné d'imputer les crimes du stalinisme aux soldats soviétiques qui ont combattu contre le nazisme", a déclaré M. Usakovs dans une interview à RIA Novosti.

    De 1941 à 1949, plus de 57.000 habitants de Lettonie ont été déportés en Sibérie.

    Le gouvernement letton estime que de 1940 à 1991 le pays a été occupé par l'Union soviétique. La Russie, successeur en droits de l'URSS, rejette résolument cette accusation.

    Des dizaines de milliers d'anciens combattants soviétiques vivent actuellement en Lettonie. Ils ne bénéficient d'aucun privilège à la différence des anciens membres des Waffen SS qui ont le statut de combattants de la Résistance et touchent une allocation de 100 dollars par mois.

    Lire aussi:

    Les Russes, discriminés en Lettonie, saisissent la Cour pénale internationale
    L'Otan muscle sa présence en Lettonie
    «La diabolisation de la Russie n'est pas une politique: c'est le signe de son absence»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik