Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Présidentielle en Ukraine: beaucoup attendent un "Obama ukrainien"

    Actualités
    URL courte
    Présidentielle ukrainienne 2010 (181)
    0 0 0

    Les derniers jours de la campagne présidentielle en Ukraine manquent manifestement d'enthousiasme, l'indifférence gagnant de plus en plus d'électeurs, rapporte le correspondant de RIA Novosti sur place.

    Les derniers jours de la campagne présidentielle en Ukraine manquent manifestement d'enthousiasme, l'indifférence gagnant de plus en plus d'électeurs, rapporte jeudi le correspondant de RIA Novosti sur place.

    Déçus par leurs idoles d'autrefois, les Ukrainiens ne sont visiblement pas pressés d'en chercher de nouvelles, bien que nombreux soient sans doute ceux qui voudraient voir parmi les candidats à la présidence un "Obama ukrainien".

    Quoi qu'il en soit, à en juger d'après les mines maussades des Kiéviens, ils n'espèrent pas d'améliorations notables de la prochaine présidentielle, alors que les  rues enneigées et les embouteillages les préoccupent beaucoup plus que les batailles politiques.

    Si en 2004 la présidentielle en Ukraine se caractérisait par un regain inédit d'activité politique, il n'en est rien à présent, plus d'un tiers de l'électorat n'ayant toujours pas fait son choix. Pire, beaucoup peuvent même ne pas voter du tout.

    Les politologues l'expliquent par l'évanouissement de l'euphorie de l'époque de la "révolution orange" qui a vite cédé la place à la déception provoquée par la politique de Viktor Iouchtchenko et de son équipe, ainsi que par la dislocation de la "coalition orange", érodée par des ambitions personnelles démesurées de ses participants.

    18 candidats à la présidence sont en lice pour l'élection du 17 janvier prochain. Le leader du Parti des régions (opposition) Viktor Ianoukovitch et la première ministre Ioulia Timochenko sont donnés favoris de la course électorale, capables de gagner dès le premier tour ou de passer au second. Le banquier Sergueï Tiguipko, à qui on prédit la troisième place, et le président sortant Viktor Iouchtchenko sont considérés comme outsiders par tous les experts.

    Néanmoins, selon certaines données non officielles, la cote de popularité de M.Tiguipko dépasse ces derniers temps celle de Mme Timochenko. Si cette tendance se confirme le jour du scrutin, on assistera à une situation parfaitement nouvelle.

    Or, M.Tiguipko n'a rien d'un novice dans la politique. A des époques différentes, il a travaillé pour ses actuels concurrents, en dirigeant notamment l'état-major électoral de M.Ianoukovitch ou occupant un poste de conseiller de Mme Timochenko.

    Il a toutefois déclaré que s'il ne passait pas au second tour, il ne soutiendrait aucun de ses concurrents plus heureux.

    Dossier:
    Présidentielle ukrainienne 2010 (181)

    Lire aussi:

    Affaire Manafort: la diplomatie russe pointe des imprécisions
    Timochenko compare le virus Petya à Piotr Porochenko
    Timochenko donne la date d'une éventuelle désintégration de l'Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik