Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    UNE ANNEE DE PRESIDENCE D’OBAMA : JUGEMENTS DES EXPERTS

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Barack Obama est devenu plus âgé et plus triste pendant une année qui s’est écoulée depuis son accession à la présidence aux Etats-Unis. C’est ainsi que l’a présenté le caricaturiste Kevin Kallager.

    Barack Obama est devenu plus âgé et plus triste pendant une année qui s’est écoulée depuis son accession à la présidence aux Etats-Unis. C’est ainsi que l’a présenté le caricaturiste Kevin Kallager. Obama a souri tout le temps pendant sa campagne électorale alors que maintenant se comporte tout autrement. Une année de crise a laissé son empreinte sur le visage du numéro un américain.
    Le sénateur démocrate a accédé à la présidence dans une situation compliquée dans le pays : deux guerres – en Irak et en Afghanistan, la crise économique, le chômage. Certains experts attribuent son succès au fait que le jeune politicien disait aux électeurs ce qu’ils voulaient entendre. Le chef de l’Etat essaie de tenir ses promesses électorales bien que cela soit difficile, indique le vice-directeur de l’Institut des Etats-Unis et du Canada Pavel Zolotarev :
    Les déclarations d’Obama ont été positivement appréciées dans le monde entier. Malheureusement, il n’a pas réussi à réaliser tout ce qu’il avait déclaré. Qui plus est, le taux d’audience d’Obama dans la politique intérieure a baissé. A y ajouter le potentiel non négligeable de résistance au président américain.
    Les démocrates perdent la majorité au Sénat. Le candidat républicain est gagnant au Massachusetts. Sans la majorité il est difficile de faire du lobbying des projets de loi clés. Cela concerne, notamment, la réforme de la Santé.
    Obama a déployé ses activités dans le contexte de l’amélioration des rapports entre les Etats-Unis et la Russie qualifié de « redémarrage ». Les positions des parties ont divergé au moment de l’accession d’Obama au pouvoir sur le problème des ABM et le programme nucléaire iranien. Les deux pays ont su rechercher les compromis et rapprocher les positions sur ces volets. Cependant, le projet conjoint essentiel : l’Accord sur la réduction des armements stratégiques offensifs est ajourné. Les diplomates de part et d’autre s’expriment plus prudemment et ne précisent plus la date d’achèvement des pourparlers. Cependant, les parties aspirent à remédier à la situation, à cicatriser les plaies politiques.

    Lire aussi:

    400.000 dollars pour un discours, Obama crée la polémique
    La Chambre des représentants US vote contre l’Obamacare
    Barack Obama, l’intouchable de la presse française
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik