Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Géorgie: l'opposition accuse Saakachvili d'ingérence dans les affaires de l'Ukraine

    Actualités
    URL courte
    Présidentielle ukrainienne 2010 (181)
    0 11

    Fondé par Irakli Alassania, ancien ambassadeur géorgien aux Nations unies, le mouvement politique de l'opposition Alliance pour la Géorgie a condamné l'ingérence des autorités dans les affaires intérieures de l'Ukraine.

    Fondé par Irakli Alassania, ancien ambassadeur géorgien aux Nations unies, le mouvement politique de l'opposition Alliance pour la Géorgie a condamné mercredi l'ingérence des autorités dans les affaires intérieures de l'Ukraine.

    "L'Alliance pour la Géorgie qualifie d'inacceptable l'ingérence  grossière dans les affaires politiques intérieures de l'Ukraine. L'administration de Mikhaïl Saakachvili a remis en cause l'avenir des relations de bon voisinage entre les deux pays et toute la responsabilité pour d'éventuelles conséquences négatives incombe au président de la Géorgie", lit-on dans la déclaration de M.Alassania, leader du parti Notre Géorgie - démocrates libres, faisant parties de l'Alliance.

    Il s'agit notamment de l'envoi à la présidentielle ukrainienne de plus de 2.000 observateurs géorgiens dont le mandat n'a pas été reconnu par la Commission électorale centrale (CEC) d'Ukraine. Politiques et experts ont soupçonné les autorités géorgiennes de vouloir influer sur le scrutin. Tbilissi dément formellement.

    Vu cette "aventure politique et la gravité du détriment infligé aux intérêts du pays", l'Alliance exige de soulever la question de la responsabilité professionnelle de hauts fonctionnaires d'Etat, dont le ministre de l'Intérieur Vano Merabichvili et le président du Comité parlementaire pour la Défense et la Sécurité Guivi Targamadzé.

    Par ailleurs, l'Alliance se rallie à la haute évaluation de la présidentielle en Ukraine par la communauté internationale et félicite le peuple ukrainien de l'organisation démocratique et transparente du premier tour du scrutin.

    "C'est un pas très important dans la voie du renforcement de la démocratie en Ukraine, ce qui est le mérite du peuple ukrainien et du président sortant Viktor Iouchtchenko", stipule le document de l'Alliance pour la Géorgie, regroupant à part le parti de M.Alassania, le Parti républicains et la Nouvelle droite.

    Après le dépouillement de 100% des bulletins de vote, le leader du Parti des Régions (opposition) Viktor Ianoukovitch devance de dix points la première ministre Ioulia Timochenko avec respectivement 35,32% et 25,05% des voix. Ces deux s'affronteront au second tour le 7 février prochain.

    Dossier:
    Présidentielle ukrainienne 2010 (181)

    Lire aussi:

    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    La Géorgie demande à l'Ukraine d'extrader son ex-Président Saakachvili
    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik