Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Holodomor: le verdict de la Cour d'appel a pris effet (agence)

    Actualités
    URL courte
    130

    La décision de la Cour d'appel de Kiev ayant reconnu le 13 janvier les dirigeants bolchéviks coupables de "génocide du peuple ukrainien en 1932-1933" est entrée en vigueur.

    La décision de la Cour d'appel de Kiev ayant reconnu le 13 janvier les dirigeants bolchéviks coupables de "génocide du peuple ukrainien en 1932-1933" est entrée en vigueur, a annoncé jeudi l'agence ukrainienne UNIAN.

    Aucun recours en cassation n'ayant été enregistré durant les sept jours qui ont suivi la décision, celle-ci entre donc en vigueur, a annoncé le Service de sécurité ukrainien (SBU), cité par l'agence.

    La famine des années 1932-1933, appelée Holodomor (littéralement "extermination par la faim", -ndlr) par Kiev, a touché les grandes régions agricoles de l'URSS: l'Ukraine, la Russie centrale, la Basse et la Moyenne Volga, la Sibérie occidentale, l'Oural du Sud, le Kazakhstan, le Caucase du Nord.

    Selon différentes estimations, la famine a fait entre 7 et 8 millions de morts dont entre 3 et 3,5 millions en Ukraine, 2 millions au Kazakhstan et entre 2 et 2,5 millions dans la république soviétique de Russie.  La famine a frappé toutes les nationalités dans les régions concernées.  Toutefois, Kiev estime que Holodomor était le "génocide du peuple ukrainien" et essaie d'en persuader la communauté internationale.

    Le 13 janvier, la Cour d'appel de Kiev a reconnu coupables Joseph Staline et ses collaborateurs Viatcheslav Molotov, Lazare Kaganovitch et Pavel Postychev, ainsi que Stanislav Kossior, premier Secrétaire du Parti communiste d'Ukraine, Vlas Tchoubar, chef du gouvernement ukrainien, et Mendel Khataïevich, secrétaire du Comité central du Parti communiste d'Ukraine, coupables de génocide du peuple ukrainien. Toutefois, elle a classé l'affaire "suite à la mort des accusés".

    Tout récemment, le petit-fils de Staline, Evgueni Djougachvili, a  envoyé une lettre au procureur ukrainien Alexandre Medvedko exigeant des poursuites contre le Service de sécurité ukrainien et les juges qui avaient déclaré son grand-père coupable de la famine des années 1930 en Ukraine.

    Lire aussi:

    Accusations de Porochenko contre Moscou sur la famine de 1932: une «logique jésuite»
    Les USA forment des éclaireurs ukrainiens pour le conflit dans le Donbass
    La Fédération européenne des journalistes réagit aux persécutions en Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik