Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Le désarmement doit être global

    Actualités
    URL courte
    0 0 0 0

    Il est nécessaire d’adopter les règles globales du développement des missiles. Sinon, la stabilité internationale sera sapée, a souligné le vice-pr du gouvernement russe Serguei Ivanov en prévision de la conférence internationale annuelle qui s’ouvre le 5 février à Munich.

    Il est nécessaire d’adopter les règles globales du développement des missiles. Sinon, la stabilité internationale sera sapée, a souligné le vice-président du gouvernement russe Serguei Ivanov en prévision de la conférence internationale annuelle qui s’ouvre le 5 février à Munich.
    La Russie est préoccupée au sujet des missiles à moyenne et à plus courte portée dont se dotent les pays voisins. La Russie et les Etats-Unis s’acquittent entièrement des engagements internationaux dans la destruction de ce type d’armements. Or, l’absence de contrôle du développement des missiles dans le monde réduit à néant les efforts russo-américains, estime l’expert Alexandre Pikaev.
    Le Traité sur l’interdiction des missiles à moyenne et à plus courte portée signé par l’URSS et les Etats-Unis en 1987 est illimité. La Russie et les Etats-Unis ont détruit en le respectant les missiles balistiques et les missiles de croisière de site terrestre de 500 à 5500 kilomètres. Cependant, la situation toute différente s’est créée dans les pays tiers. En plus de l’URSS et des Etats-Unis, seule la Chine disposait de tels systèmes au moment de la signature de l’accord. Israël, le Pakistan, l’Inde, la RDPC et l’Iran y ont adhéré par la suite.
    Une situation inquiétante s’est créée. Les pays dont les missiles sont théoriquement susceptibles d’atteindre son territoire sont situés à proximité de l’Extrême-Orient et des frontières Sud de la Russie. Certes, ils se sont pas pointés aujourd’hui sur la Russie mais cela est possible en principe, indique l’expert Alexandre Khramtchikhine.
    La Russie et les Etats-Unis se sont adressés à la communauté mondiale l’ayant exhorté à rendre global le Traité sur la destruction des missiles à moyenne et à plus courte portée. Les Etats-Unis sont moins vulnérables que la Russie car il n’existe pas aujourd’hui de pays dont les missiles pourraient les atteindre. Washington partage l’opinion de Moscou que la renonciation à ce type d’armes consolidera sensiblement la sécurité internationale.

    Lire aussi:

    Missile nord-coréen: la Corée du Sud envisage des tirs de rétorsion
    Moscou: les USA font semblant de respecter le traité nucléaire INF
    Missiles: la Corée du Nord est au niveau de l'URSS des années 60-70
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik