Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Ukraine: Iouchtchenko signe la nouvelle loi électorale, Timochenko crie à la fraude

    Actualités
    URL courte
    Présidentielle ukrainienne 2010 (181)
    0 1 0 0

    Le président ukrainien Viktor Iouchtchenko a signé une loi électorale stipulant qu'il n'est plus nécessaire de réunir un quorum pour que les réunions des commissions électorales soient validées, la candidate Timochenko dénonçant une porte ouverte à des fraudes le 7 février.

    Le président ukrainien Viktor Iouchtchenko a signé une loi électorale stipulant qu'il n'est plus nécessaire de réunir un quorum pour que les réunions des commissions électorales soient validées, la candidate Timochenko dénonçant une porte ouverte à des fraudes le 7 février, rapporte jeudi le site du chef de l'Etat.

    Pour que la loi entre en vigueur d'ici le second tour du scrutin - dimanche 7 février - son texte doit être publié dans la presse officielle.

    A l'initiative du Parti des régions (opposition), le parlement ukrainien a adopté mercredi dans un climat houleux des amendements à la loi sur l'élection présidentielle qui annulent notamment la disposition selon laquelle les réunions des commissions électorales ne sont compétentes qu'en cas de quorum.

    Celui-ci consiste dans la présence des deux tiers des membres de la commission formée sur une base paritaire par des représentants du Parti des régions et du Bloc Ioulia Timochenko.

    Les leaders de ces deux formations politiques, Viktor Ianoukovitch et Ioulia Timochenko, s'affronteront au second  tour de la présidentielle le 7 février.

    Mme Timochenko estime que cette loi ouvre la porte à des fraudes massives et accuse d'ores et déjà les sympathisants de son adversaire de vouloir se livrer à des malversations.

    Dossier:
    Présidentielle ukrainienne 2010 (181)

    Lire aussi:

    Timochenko compare le virus Petya à Piotr Porochenko
    Kiev pointe du doigt celle qui a planifié l'effondrement de l'Ukraine
    Timochenko donne la date d'une éventuelle désintégration de l'Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik