Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    "Iouchtchenko et Iatseniouk grattent à la porte de Ianoukovitch" (Timochenko)

    Actualités
    URL courte
    L'Ukraine après présidentielle 2010 (184)
    0 0 0

    L'ex-président ukrainien Viktor Iouchtchenko et l'ex-président de la Rada suprême (parlement) Arseni Iatseniouk (NUAP) ambitionnent le poste de premier ministre, a indiqué Ioulia Timochenko, actuel chef du gouvernement ukrainien.

    L'ex-président ukrainien Viktor Iouchtchenko et l'ex-président de la Rada suprême (parlement) Arseni Iatseniouk (Notre Ukraine-Autodéfense populaire - NUAP) ambitionnent le poste de premier ministre, a indiqué mardi à Kiev Ioulia Timochenko, actuel chef du gouvernement ukrainien.

    "Le marchandage se déroule autour du poste de chef du gouvernement. Notre Ukraine propose deux candidatures au poste de premier ministre, celles de Iouchtchenko et de Iatseniouk. Tous les deux grattent à la porte de Ianoukovitch", a déclaré Mme Timochenko lors d'une conférence de presse.

    Mardi, le président de la Rada Vladimir Litvine a annoncé que la coalition parlementaire formée par le bloc Notre Ukraine-Autodéfense populaire, dont une partie soutenait Mme Timochenko et l'autre son ennemi l'ex-président Viktor Iouchtchenko, le Bloc Litvine, qui s'est rapproché du nouveau chef de l'Etat Viktor Ianoukovitch, investi à la présidence jeudi dernier, et le Bloc Ioulia Timochenko (BIT) avait cessé d'exister.

    La motion de censure contre le cabinet Timochenko figure déjà à l'agenda parlementaire de mercredi et le camp de Ianoukovitch assure avoir réuni assez de voix pour la faire passer.

    Mme Timochenko a qualifié d'illégale la liquidation de la coalition démocratique et en a accusé le Bloc Litvine  et le NUAP qui l'avaient trahie.

    Le chef du parlement ukrainien est nommé par le parlement.

    Dossier:
    L'Ukraine après présidentielle 2010 (184)

    Lire aussi:

    Affaire Manafort: la diplomatie russe pointe des imprécisions
    Timochenko compare le virus Petya à Piotr Porochenko
    Timochenko donne la date d'une éventuelle désintégration de l'Ukraine
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik