Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Bandera, "Héros de l'Ukraine": décret reconnu illégal par la justice

    Actualités
    URL courte
    0 22

    Le Tribunal administratif de Donetsk a reconnu illégal le décret du précédent président ukrainien Viktor Iouchtchenko attribuant le titre de Héros de l'Ukraine à Stepan Bandera et a ordonné son abrogation.

    Le Tribunal administratif de Donetsk a reconnu vendredi illégal le décret du précédent président ukrainien Viktor Iouchtchenko attribuant le titre de Héros de l'Ukraine à Stepan Bandera et a ordonné son abrogation, rapporte le correspondant de RIA Novosti sur place.

    Le 22 janvier dernier, M.Iouchtchenko a attribué le titre de Héros de l'Ukraine à Stepan Bandera, leader de l'Organisation des nationalistes ukrainiens dont l'Armée insurrectionnelle (UPA) est issue en 1942. Stepan Bandera avait collaboré avec les nazis et les avait aidés à former des bataillons de Waffen SS.

    Cinq jours plus tard, le 27 janvier, Vladimir Olentsevitch, avocat de Donetsk, a attaqué en justice le décret présidentiel, en indiquant que le titre de Héros de l'Ukraine était la plus haute distinction d'Etat et n'était attribué qu'aux citoyens de l'Ukraine.

    Décédé en émigration longtemps avant l'apparition de l'Etat ukrainien indépendant, Stepan Bandera ne l'était pas, a souligné l'avocat.

     Toujours est-il, que l'appel de cette décision judiciaire est possible dans un délai de dix jours.

    En 2008, il a conféré le même titre au hauptsturmführer (capitaine) Roman Choukhevitch, commandant de l'Armée rebelle ukrainienne, qui avait également collaboré avec les nazis.

    M.Iouchtchenko qualifie les nationalistes de combattants pour l'indépendance du pays, une opinion qui est loin de faire l'unanimité en Ukraine.

    Lire aussi:

    Des nationalistes défilent aux flambeaux dans le centre de Kiev
    «Personnellement, je ne vois pas en rose l’avenir de l’Ukraine»
    Kiev dit attendre des livraisons d’«armes défensives» de plusieurs pays
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik