Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Kirghizstan: le sort de la base US défini sous peu (nouveau pouvoir)

    Actualités
    URL courte
    Situation au Kirghizstan (253)
    0 0 0

    Le gouvernement intérimaire du Kirghizstan entend décider sous peu du sort du centre de transit américain destiné à soutenir les opérations de l'ISAF en Afghanistan.

    Le gouvernement intérimaire du Kirghizstan entend décider sous peu du sort du centre de transit américain destiné à soutenir les opérations de l'ISAF en Afghanistan, a annoncé vendredi Omourbek Tekebaïev, vice-premier ministre au sein dudit gouvernement.

    "Le gouvernement intérimaire devra exprimer sous peu son attitude sur cette question, le sort de la base aérienne préoccupant l'opinion kirghize, la Russie et les Etats-Unis", a-t-il indiqué.

    Et de supposer que "des changements seraient inévitables" dans les priorités de la politique extérieure de Bichkek.

    "Quoi qu'il en soit, la Russie, le Kazakhstan, ainsi que nos voisins d'Asie centrale resteront invariablement nos principaux partenaires", a conclu M.Tekebaïev.

    La base militaire américaine a été créée en 2001 dans l'aéroport international de la capitale kirghize dans le cadre de l'opération antiterroriste "Liberté immuable" en Afghanistan. En 2009, Bichkek a déclaré le départ définitif des militaires US. Par la suite, cette base a été transformée en centre de transit américain destiné à soutenir les opérations de la Force internationale d'assistance à la sécurité (ISAF) en Afghanistan.

    La base de Manas est cruciale pour les Etats-Unis. C'est par elle que transitent la plupart de ses soldats déployés en Afghanistan, tout comme leur ravitaillement et leurs équipements.

    Dossier:
    Situation au Kirghizstan (253)

    Lire aussi:

    L’armée US pourrait quitter l'Afghanistan après les élections du Congrès
    «En Afghanistan, les États-Unis projettent leur force sur la Russie, la Chine et l'Iran»
    Pour The National Interest, la guerre US en Afghanistan est «perdue»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik