Ecoutez Radio Sputnik
    La déclaration conjointe des présidents russe et ukrainien Dmitri Medvedev et Viktor Ianoukovitch

    La déclaration conjointe des présidents russe et ukrainien Dmitri Medvedev et Viktor Ianoukovitch

    Photo: RIA Novosti
    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    La Russie et l'Ukraine se prononcent pour l'abrogation des visas entre tous les pays européens et la création d'un espace commun favorisant la libre circulation sur le continent, lit-on dans la déclaration conjointe des présidents russe et ukrainien Dmitri Medvedev et Viktor Ianoukovitch adoptée lundi à l'issue de leur entretien à Kiev.

    Les deux leaders ont l'intention de "contribuer énergiquement à la mise en place de garanties contraignantes de sécurité égale et indivisible pour tous les Etats euro-atlantiques sans exception, dont les pays qui auront renoncé de leur plein gré aux arsenaux nucléaires et les Etat qui ne font parties d'aucun bloc militaire", indique la déclaration.

    Les parties sont d'accord pour reconnaître que cette approche "pourrait constituer la base d'un dialogue constructif sur un large éventail de questions relatives à la sécurité", affirme le document. Il cite parmi ces questions "le contrôle des armements et les mesures de confiance, la coopération entre les organisations chargées de la sécurité internationale, la mise au point de normes communes prévoyant le règlement des conflits par la voie uniquement négociée et la neutralisation conjointe des menaces pesant sur la sécurité internationale".

    Le document souligne que la Russie et l'Ukraine "soutiennent l'idée de bâtir un monde harmonieux en s'appuyant sur le rôle central des Nations unies" afin d'assurer la sécurité et la stabilité "de Vancouver à Vladivostok".

    Lire aussi:

    Lavrov dévoile des détails des négociations sur l’Ukraine entre Poutine et Obama en 2014
    Washington met en garde Kiev contre des tentatives de restaurer son programme nucléaire
    Kiev ne doit plus compter sur un puissant soutien à Washington
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik