Ecoutez Radio Sputnik
    Les États-Unis considèrent la Russie comme un partenaire dans la question de l'ABM

    Les États-Unis considèrent la Russie comme un partenaire dans la question de l'ABM

    Actualités
    URL courte
    0 0 0 0

    La Russie et les États-Unis peuvent coopérer dans la création du système commun de la défense antimissile.

    La Russie et les États-Unis peuvent coopérer dans la création du système commun de la défense antimissile.   Le président des États-Unis Barack Obama  s'est dit    un  partisan ferme de  cette approche   dans l'interview   à l'agence  russe d'information "Interfax".

    Washington a proposé quelques variantes du lancement possible de    cette coopération.  Selon l'avis de Barack Obama, le système de l'ABM commun avec la Russie aurait  un potentiel immense. L'échange  des technologies et de l'information sur les tirs de missiles  des tiers-pays peut assurer une grande sécurité pour la Russie, ainsi que pour les États-Unis, il  en est assuré.

    Les menaces aux peuples russe  et américain  du côté de ces "tiers-pays" élaborant les missiles   de plus en plus parfaites,  selon  l'avis des Américains, augmentent constamment. "Ensemble,  nous pourrions mieux répondre à ces menaces, et c'est pour cela que je suis  un   partisan ferme de la coopération avec la Russie dans l'élaboration des systèmes de l'ABM", - a dit  le président des États-Unis.    

    Les  propos  d'Obama  correspondent  à ce que Moscou  avait déjà  proposé à l'époque. La  question principale   est de  savoir  qui  se trouve  derrière  ces déclarations  de Washington,   croit   le rédacteur en chef de la revue «la Défense Nationale» Igor Korotchenko.                                                                        

    Les Américains parlent  depuis    longtemps  de  leur  désir de coopérer avec la Russie dans la sphère de l'ABM. Le prédécesseur d'Obama,   George Bush,  en parlait  déjà. Cependant,   ce  sujet  était une des plus conflictuels  dans  les relations américano-russes. Et même si Obama a les intentions beaucoup plus sérieuses  que Bush, ce  sont  seulement les intentions,   croit    le rédacteur en chef de la revue "la Russie dans la politique globale" Fiodor Lukijanov.                                    

    Pour coopérer dans cette sphère, il  faut  deux circonstances. Premièrement, un très haut niveau de   confiance. Deuxièmement, la compréhension commune    du caractère des menaces possibles est nécessaire. Mais quant à l'estimation des menaces, ici,  en général, rien n'est clair  encore.

    Une autre déclaration    de Barack Obama  a également  attiré l'attention. Le système de l'ABM  que les États-Unis veulent installer en Europe, n'est pas dirigé contre la Russie, mais  il est conçu  pour la protection des alliés américains, leurs partenaires, et le peuple   américain   contre  «des menaces  qui émanent  de la part d'autres pays, tels que l'Iran».

    Lire aussi:

    Contre qui le Japon veut-il se protéger en achetant des systèmes ABM?
    Quelles sont les capacités des ABM stratégiques russe?
    Bouclier US au Groenland: «une pure provocation» selon Moscou
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik