Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Loukachenko s'attaque à la Russie et risque de perdre l'appui de l'élite nationale (expert)

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Une réaction violente du président biélorusse Alexandre Loukachenko à la préoccupation de Moscou suite à l'incident avec l'ambassade russe à Minsk peut lui coûter le soutien de la classe politique du pays, a supposé l'expert russe Evgueni Mintchenko.

    Une réaction violente du président biélorusse Alexandre Loukachenko à la préoccupation de Moscou suite à l'incident avec l'ambassade russe à Minsk peut lui coûter le soutien de la classe politique du pays, a supposé mercredi l'expert russe Evgueni Mintchenko.

    "Le comportement du président biélorusse devient de plus en plus émotionnel et irrationnel. Et tout indique que l'élite biélorusse se demande que Minsk gagne ou perd, par contre, de ces attaques permanentes de Loukachenko à l'endroit de Moscou", a relevé M.Mintchenko, directeur de l'Institut d'expertise politique de Moscou.

    Et d'ajouter que les conséquences économiques de la dégradation des relations bilatérales n'arrangeaient manifestement pas la classe politique de Biélorussie.

    "Il n'est pas à exclure que l'élite nationale se détourne un jour du président", a estimé l'expert.

    Selon lui, bien des Biélorusses comprennent qu'une réaction si excessive du président est susceptible d'amener le pays à des pertes économiques.

    Le président Loukachenko n'a pas exclu mercredi l'implication de Moscou dans l'incident avec l'ambassade russe à Minsk quand des malfaiteurs ont jeté des cocktails Molotov dans la cour de la mission diplomatique. D'après lui, l'implication de Moscou dans l'incident à l'ambassade de Russie est une "version intéressante" qui mérite d'être étudiée.

    Lundi soir, l'ambassade russe à Minsk a été attaquée par des inconnus qui ont jeté des cocktails Molotov dans la cour, sans faire de victimes. Une enquête est en cours.

    Lire aussi:

    Armement: le Président biélorusse révèle «le problème numéro un» de Poutine
    Ce n’est pas pour «faire plaisir à qui que ce soit» que Minsk ne veut pas de base russe
    Et si Minsk déployait des Iskander russes en réponse au projet de base US en Pologne?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik