Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Moldavie: l'échec du référendum, un camouflet pour le pouvoir (député russe)

    Actualités
    URL courte
    0 0 0 0

    L'échec du référendum sur la réforme constitutionnelle, visant à modifier le mode d'élection du président moldave, constitue une défaite cuisante pour les radicaux pro-roumains ainsi que pour le parti au pouvoir dans la république.

    L'échec du référendum sur la réforme constitutionnelle, visant à modifier le mode d'élection du président moldave, constitue une défaite cuisante pour les radicaux pro-roumains ainsi que pour le parti au pouvoir dans la république, a estimé lundi le parlementaire russe Leonid Sloutski.

    "Conformément à la loi, les élections législatives anticipées doivent être organisées actuellement dans la république. L'électeur moldave devra de nouveau décider de quel pouvoir il a besoin, qui sortira le pays de cette crise politique et économique profonde", a déclaré aux journalistes Leonid Sloutski, premier vice-président de la commission des affaires internationales de la Douma (chambre basse du parlement russe).

    Selon lui, le Parti communiste moldave a de fortes chances de remporter les prochaines élections.

    "Le référendum a été une forme de motion de censure contre le pouvoir actuel: la majorité de la population moldave a suivi les appels du Parti communiste que exhortait de boycotter le plébiscite", a conclu le parlementaire russe.

    30,98% des électeurs ont pris part au référendum du 5 septembre, un minimum de 33,33% étant requis.

    Selon la constitution moldave en vigueur, le président est élu par le parlement. La réforme constitutionnelle soumise au référendum prévoyait des élections au suffrage universel direct.

    La Moldavie est depuis le printemps 2009 le théâtre d'une crise politique qui a vu se succéder les communistes et l'opposition sans parvenir à élire un président.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik