Ecoutez Radio Sputnik
    La Russie et le Norvège : la délimitation des frontières maritimes

    La Russie et le Norvège : la délimitation des frontières maritimes

    Photo: RIA Novosti
    Actualités
    URL courte
    0 7 0 0

    Le Traité sur la délimitation des territoires maritimes et la collaboration dans la mer de Barents et l'océan Arctique stimulera la collaboration entre la Russie et le Norvège. Les négociations de ce Traité qui sera signé cette semaine, ont pris presque quarante ans.

    Le Traité sur la délimitation des territoires maritimes et la collaboration dans la mer de Barents et l'océan Arctique stimulera la collaboration entre la Russie et le Norvège. Les négociations de ce Traité qui sera signé cette semaine, ont pris presque quarante ans. 175 milles km carré riches en ressources biologiques, en pétrole et en gaz, étaient une pierre d'achoppement entre les deux pays. Le Président russe Dmitri Medvedev n'exclut pas que le plateau continental sera désormais exploité conjointement par des sociétés russes et norvégiennes. La Russie propose d'instituer le régime sans visa pour les pays de l'Union européenne. Un tel régime entrera en vigueur en avril 2010 pour les habitants des zones frontalières russes et norvégiennes.

    Au micro Evguény Lioukiyanov, adjoint du plénipotentiaire du président dans le district fédéral du Nord-Ouest:

    La collaboration transfrontalière entre le Norvège et la région de Mourmansk existait déjà et se développait malgré ce problème inter-étatique. C'est une autre illustration de la façon dont les intérêts des régions limitrophes réchauffent les relations entre les Etats.

    Il est clair que des accords bilatéraux ne peuvent que renforcer la collaboration transfrontalière. Le peuple autochtone Saami a su résoudre ses problèmes transfrontaliers au niveau local mais a toujours besoin d'un « couloir de passage » pour ses troupeaux de rennes. On y travaillera aussi.

    Il serait bien d'établir des liens entre les ports russes et norvégiens. Nos deux pays ont pour l'objectif commun d'assurer le fonctionnement efficace du passage du Nord-Est. Un tanker russe a récemment fait le trajet entre Kirkenes et l'Extrême-Orient de la Russie. Le temps du trajet vers le Pacifique a largement diminué ! Pour aller de l'Europe en Asie du Sud-Est les transporteurs gagneront au moins deux semaines par rapport à tout autre itinéraire par la mer. Nous pouvons le garantir malgré les conditions extrêmement difficiles de navigation dans l'océan Arctique ce qui engendre des frais supplémentaires pour ouvrir des voies de navigation par des brise-glaces.

    Le Passage du Nord-Est permet également de fournir les régions polaires en hydrocarbures. Un autre problème important c'est la situation écologique du Nord russe. Les années d'exploitation industrielle ont laissé beaucoup de déchets notamment à la péninsule de Kola. On se fixe la mission de nettoyer l'Arctique ; on croit pouvoir l'accomplir en collaboration avec nos voisins. Sans doute, la résolution de tous ce problèmes ne sera que facilitée par la disparition de la question invétérée de la frontière maritime entre le Norvège et la Russie.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik